Dossier spécial L'Europe dans la Présidentielle
Jeunesse

Le service volontaire européen

Service volontaire européen en Ukraine

Vivre une expérience humaine unique, partir à la rencontre de nouvelles cultures, se sentir utile, "booster" son employabilité : le service volontaire européen (SVE) a de nombreux atouts. Depuis 2014, le SVE fait partie du programme "Erasmus+" qui permet à des jeunes de participer à des activités dans des domaines très variés : lutte contre les discriminations ou l'exclusion sociale, développement rural, protection de l'environnement, santé, handicap, arts et culture, sport… Pour y participer, il faut respecter certaines conditions de nationalité, d'âge et de durée.

Le service volontaire européen est réservé aux jeunes âgés de 17 et 30 ans. Vous pouvez également partir en tant que volontaire en groupe avec un encadrement et un tuteur. Les volontaires peuvent participer, individuellement ou en groupe, à des activités bénévoles et non lucratives dans un autre pays de l'Union européenne ou dans un pays hors de l’Union, pour une période de 2 à 12 mois.

Comment ça marche ?

Depuis 2010, le Service volontaire européen est une des formes du Service civique.

Le SVE présente la particularité d'être individuel ou collectif :

  • Le SVE individuel : 1 volontaire est envoyé par une organisation vers une organisation d’accueil. Le financement est complet : trajet, hébergement, nourriture, argent de poche, soutien linguistique, assurance, tutorat.
  • Le Projet SVE collectif : 2 à 30 volontaires sont envoyés, au cours de la même période, par une organisation (ou plusieurs) dans une organisation (ou plusieurs) pour réaliser des tâches portant sur une thématique commune ou liées à un événement spécifique.

Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier du SVE ?

Pour les participants

Le SVE est ouvert à tous les jeunes, sans aucun critère de formation, diplôme, langue ou formation professionnelle demandé. Il est réservé aux 17-30 ans.

Pour les porteurs de projets

Pour trouver un porteur de projets, il faut se renseigner auprès :   

  • d'associations/ONG ;
  • d'organismes publics locaux, régionaux ;
  • d'organismes actifs dans le secteur jeunesse au niveau européen ;
  • des organisations gouvernementales internationales ;
  • des organisations à but lucratif (uniquement dans le cadre de l'organisation d'un événement dans le domaine de la jeunesse, du sport ou de la culture)

Quelles sont les démarches à effectuer ?

Chaque projet de SVE fait l’objet d’un contrat d’activité conclu entre : le(s) volontaire(s), une structure d’envoi, une structure d’accueil et une structure coordinatrice.

Attention pour réaliser un SVE, il faut s’y prendre à l’avance : plusieurs mois sont nécessaires entre le premier contact avec une organisation d'envoi et le départ effectif des volontaires !

En France, le SVE est géré par l'Agence française d'Erasmus+ France / Jeunesse Sport.

Pour les participants

Pour participer, il faut d’abord définir ses motivations personnelles et le temps que l'on est prêt à consacrer à cette aventure. Ensuite, il faut trouver une organisation d'envoi locale labellisée. C’est elle qui aide le futur volontaire à monter son projet et l'assiste tout au long de la procédure, avant, pendant et après le SVE.

Rendez-vous donc sur la carte géographique du site de l'Agence française d'Erasmus+ France / Jeunesse Sport pour trouver les coordonnées d’une organisation d’envoi proche de chez vous.

Pour les porteurs de projet

Toutes structures désireuses de d’envoyer, accueillir et coordonner un projet SVE doivent être accréditées. C’est une étape obligatoire préalable à une demande de financement.

Les porteurs de projet doivent remplir le formulaire de demande de subvention et annexer une vue d’ensemble du projet SVE, ainsi qu’un calendrier décrivant une semaine standard du Service, de chaque activité SVE dans le projet. Un des porteurs du projet assume le rôle d’organisation coordinatrice et postule au nom de tous :

  • auprès de l’Agence nationale : les demandes de subventions des projets réalisées dans un pays programme ou voisin de l’UE (3 dates de clôture par an).
  • Auprès de l’Agence exécutive pour les demandes de subventions pour des projets liés à des événements internationaux ou européens à grande échelle ou avec les pays partenaires dans le reste du monde

Quelle est la durée du séjour ?

Le SVE peut durer de 2 à 12 mois. Il existe également des séjours de 2 semaines à 2 mois pour les jeunes souffrant d'un handicap ou se trouvant dans une situation défavorisée.

Dans quel pays partir ?

La très grande majorité des projets se déroulent en Europe (environ 50 pays concernés).

Il est possible de s’envoler sur tous les continents de la planète à condition que le pays de destination soit partenaire du programme. N’hésitez pas à consulter la liste des pays participants au SVE.

Comment financer son séjour ?

En tant que volontaire, les frais de voyage, de logement, de nourriture, transports locaux, ainsi qu’un soutien linguistique sont pris en charge par le programme européen Erasmus+ (volet jeunesse) sur la base d’un forfait mensuel.

De plus, une somme de 140 à 210 euros par mois (selon le pays d'accueil) est versée à chaque volontaire, à titre d'indemnité. Les volontaires sont couverts par une assurance et bénéficient du soutien d’un tuteur dans la structure.

Quelques exemples de SVE :

  • Projets de sensibilisation aux enjeux environnementaux ;
  • Aide à la mise en place de services de proximité aux personnes âgées, malades et handicapées ;
  • Création d’un centre d’accueil pour les sans-abri ;
  • Animation d'activités culturelles et sportives pour enfants, aide scolaire ;
  • Rénovation urbaine ou restauration d’habitats ruraux ;
  • Activités interculturelles pour l’intégration et la lutte contre le racisme.

A l'issue du service volontaire européen, un certificat de SVE (évaluation de l’activité volontaire et mention des compétences acquises), en anglais "Youthpass", est délivré.

En savoir plus

Sur le même thème