Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

La population des pays de l’Union européenne

Au 1er janvier 2022, la population de l'Union européenne à 27 États membres comptait 446,8 millions d'habitants, en baisse d'environ 500 000 personnes par rapport au 1er janvier 2020. Cinq pays - l'Allemagne, la France, l'Italie, l'Espagne et la Pologne - représentent les deux tiers de la population de l'UE.

Quelle est la population de l’Union européenne en 2022 ? Au 1er janvier 2022, l’Union européenne compte 446,8 millions d’habitants. Avec le départ du Royaume-Uni en 2020, qui avait un taux d’accroissement naturel parmi les plus élevés de l’UE et la troisième population européenne, l’Union est passée sous la barre des 500 millions d’habitants.

Quels sont les Etats de l’UE les plus peuplés ? L’Allemagne est l’Etat membre le plus peuplé (83,24 millions d’habitants), devant la France (67,84 millions), l’Italie (58,98 millions), l’Espagne (47,43 millions) et la Pologne (37,65 millions). Ces cinq pays représentent à eux-seuls les deux tiers de la population européenne. 

Et les moins peuplés ? La population résidant à Malte (521 000 habitants) est la plus faible, suivie du Luxembourg, de Chypre, de l’Estonie et de la Lettonie. Le nombre de personnes habitant à Malte correspond à 0,1 % de la population de l’UE.

Une population en baisse depuis deux ans

Sans compter le départ du Royaume-Uni, l’année 2020 a marqué une interruption dans la croissance de la population de l’UE à 27. Entre 2001 et 2020, la population de l’UE27 avait connu une croissance de 4 %, passant de 429 millions à 447 millions d’habitants. Elle est depuis en baisse. 

Dix pays, principalement situés à l’est et au sud du continent, ont enregistré une baisse de leur population en 2020 et 2021. Ainsi, c’est la Croatie et la Bulgarie qui accusent les plus fortes diminutions avec des pertes respectives de 39,7 et 11,3 personnes pour 1000 habitants sur ces deux années. A l’inverse, les plus fortes croissances démographiques ont été observées au Luxembourg (16,7 pour 1000), en Irlande (10,7 ‰), à Chypre (9,7 ‰) et à Malte (9,7 ‰).

Naissances, décès et solde migratoire

Au cours de l’année 2021, 4,1 millions de naissances ont été enregistrées dans l’UE, un chiffre stable par rapport à 2020, mais en légère baisse par rapport à 2019 (4,2 millions de naissances). La tendance à la baisse est toutefois visible depuis depuis plusieurs années : à l’échelle de l’UE, le taux de natalité était de 9,1 naissances pour 1 000 personnes en 2021 contre 9,3 ‰ en 2019 et 10,6 ‰ en 2008.

Dans le même temps, 5,3 millions de décès ont été comptabilisés dans l’UE en 2021, contre 4,7 millions en 2019 et 5,2 millions en 2020. La surmortalité liée à la pandémie de Covid-19 explique cette augmentation. 

Ainsi, plus de décès que de naissances ont été enregistrés dans l’UE (5,3 millions de décès et 4,1 millions de naissances), ce qui signifie que la variation naturelle de la population européenne a été négative. Contrairement aux années précédentes, l’apport du solde migratoire n’a donc pas suffi à combler l’écart entre ces deux indicateurs en 2021. 

Etes-vous incollable sur la population européenne ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur La population des pays de l'Union européenne

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide