Dossier Traité transatlantique de libre-échange
Economie et monnaie

La politique économique et monétaire de l'UE

euro détail

L'Union économique et monétaire de l'Union européenne a été lancée par le Traité de Maastricht en 1992. Elle repose sur deux volets : la création d'une monnaie commune, l'euro, et la coordination des politiques économiques et budgétaires des Etats membres. Suite à l'échec de la stratégie de Lisbonne, qui devait faire de l'UE "l’économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde d'ici à 2010", l'Union européenne à élaboré pour la période 2010 - 2020 une stratégie "Europe 2020".

Depuis le 1er janvier 2014, 18 Etats ont adopté la monnaie unique et font donc partie de la zone euro. Le dernier pays à rejoindre la zone euro a été la Lettonie.

Afin de garantir la stabilité macroéconomique de l'UE, les Etats membres ont défini en 1997 un Pacte de stabilité et de croissance, qui constitue un engagement politique sur le contrôle des déficits publics. Accompagné de plusieurs directives, ce texte permet d'éviter les déficits budgétaires excessifs des Etats membres et de renforcer la convergence des politiques économiques. A l'origine, ce dernier impose aux Etats de maintenir leur déficit public en dessous de 3% du PIB et leur dette publique inférieure à 60% du PIB, sauf circonstances exceptionnelles.

Or la crise économique, qui a fait bondir la dette et le déficit publics des Etats membres, a profondément modifié la situation. Les critères du PSC ont donc été temporairement écartés et pourraient même être réévalués parallèlement à la stratégie Europe 2020. 

Quant à l'euro, même s'il traverse une période difficile, il conserve de nombreux avantages. La monnaie unique a notamment permis de limiter les conséquences néfastes des turbulences financières internationales en fournissant un environnement stable aux échanges entre les opérateurs des Etats membres, notamment grâce à la disparition des opérations et des commissions de change.

Les enjeux économiques pour l'avenir de l'Union économique et monétaire sont doubles : son approfondissement, qui passe notamment par la définition d'un "gouvernement économique européen", et l'élargissement de la zone euro aux autres Etats membres de l'UE.