Logo Toute l'Europe

Le déficit public des Etats de l'Union européenne

Les effets de la pandémie de Covid-19 sur l’économie européenne se sont encore fait sentir au premier trimestre de l’année 2021. Le déficit public atteint en moyenne 6,8 % du produit intérieur brut dans l’Union européenne.

Au premier trimestre 2021, le déficit public de l’Union européenne s’est élevé à 6,8 % du PIB, soit une légère baisse de 0,7 points par rapport au trimestre précédent. Dans la zone euro, le déficit s’est établi à 7,4 % du PIB. En raison de la pandémie de Covid-19, le Pacte de stabilité et de croissance, qui impose de maintenir son déficit sous les 3 % du PIB, a été suspendu.

Dans l’UE à 27, les recettes publiques se sont établies à 46,3 % du PIB au 1er trimestre 2021, soit au même niveau qu’au trimestre précédent. Les dépenses publiques totales ont dans le même temps légèrement diminué, passant de 53,9 % à 53,1 % du PIB en moyenne sur la même période. Elles sont cependant toujours supérieures d’environ 4 points par rapport au 1er trimestre 2020 (49,2 %).

La dette publique, qui représente la dette de l’Etat, c’est-à-dire l’ensemble des emprunts contractés par l’Etat, ne doit pas être confondue avec le déficit public qui est un solde annuel négatif entre des recettes et des dépenses. La dette publique résulte de l’accumulation des déficits publics. 

Comme l’année précédente, la majeure partie des pays européens conservent des déficits publics très importants. Vingt et un pays dépassent le seuil des 3 % de PIB de déficit public au premier trimestre 2021, dont la Grèce (18,1 %), la France (15,4 %) ou encore Malte (13,1 %). Le déficit français a ainsi plus que doublé par rapport au quatrième trimestre de 2019, soit la période avant Covid. Au troisième trimestre 2019, celui-ci atteignait 2,7 % du PIB.

Le Luxembourg est le seul pays à connaître un excédent public ce trimestre, à 3 % du PIB. Six autres pays, dont deux de la zone euro (Pays-Bas et Chypre), se placent en dessous du plafond de 3 % de déficit public.

Les pourcentages présentés sur la carte et dans cet article correspondent à des données non ajustées. Ainsi, les variations saisonnières de ces données n’ont pas été corrigées, car plusieurs Etats membres ne disposent pas de ces données ajustées.

La correction des variations saisonnières permet d’éliminer l’effet des fluctuations saisonnières normales sur les données, comme les emplois saisonniers pendant l’été et les mises à pied pendant l’hiver dans le secteur de l’agriculture par exemple, afin d’en faire ressortir les tendances fondamentales. 

Pour certains pays comme la France, l’écart entre les données ajustées et non ajustées peut être important : avec des données corrigées des variations saisonnières, le déficit public français passe ainsi de 15,4 à 9,3 % du PIB au premier trimestre 2021.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Le déficit public des Etats de l'Union européenne

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide