Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

La guerre en Ukraine et l’Union européenne : 10 dates à retenir depuis février 2022

L’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février 2022 a marqué un tournant pour l’Europe et les relations internationales. Retour sur le conflit russo-ukrainien en 10 dates clés.

Infographie : Guerre en Ukraine : 10 dates clés depuis février 2022

Alors que le Kremlin espérait la terminer en seulement quelques jours, la guerre en Ukraine dure maintenant depuis près de deux ans.

Des lourdes sanctions prises à l’encontre de la Russie à l’adhésion de la Finlande et prochainement de la Suède à l’Otan en passant par la candidature de l’Ukraine à l’UE, les événements ont eu un impact conséquent sur l’avenir du continent européen.

24 février 2022 : invasion russe de l’Ukraine

Les Américains la déclaraient imminente mais les Vingt-Sept et l’Ukraine l’affirmaient peu probable. Pourtant, l’invasion du pays par la Russie, qui avait reconnu l’indépendance des territoires séparatistes pro-Kremlin de Donetsk et de Louhansk trois jours plus tôt, a bien eu lieu. Les objectifs officiels de cette “opération militaire spéciale” ? La “démilitarisation” et la “dénazification” de l’Etat ukrainien. Celui-ci apparaît alors en bien mauvaise posture face à la deuxième armée du monde.

Les militaires russes se trouvent rapidement près de Kiev et frappent l’Ukraine dans son ensemble, entraînant dès le début l’exil de plusieurs centaines de milliers de personnes. Mais la motivation de l’armée ukrainienne, son expérience acquise dans le Donbass depuis 2014, ainsi que les livraisons d’armes de ses alliés, lui ont permis de tenir tête à la Russie jusqu’à aujourd’hui.

25 février 2022 : premier paquet de sanctions européennes post-invasion contre la Russie

Dès le 24 février au soir, les Vingt-Sept s’entendent sur de nouvelles sanctions à l’égard de Moscou (ils en avaient déjà adopté après l’annexion de la Crimée en 2014 et le 23 février 2022 après la reconnaissance de l’indépendance des territoires séparatistes de Donetsk et de Louhansk par le Kremlin). Les premières mesures restrictives post-invasion de l’Ukraine sont ainsi formellement adoptées le 25 février. Elles visent notamment les secteurs financier, de l’énergie et des transports afin d’affaiblir la Russie dans sa capacité à mener la guerre.

Plusieurs personnalités russes sont aussi sanctionnées, dont pour la première fois le président Vladimir Poutine et le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Des individus et entités de Biélorussie, d’où l’invasion a en partie été lancée, sont aussi ciblés.

Dix autres trains de sanctions ont depuis été adoptés par l’Union européenne, avec des mesures ayant progressivement gagné en intensité. Celles-ci imposent notamment de lourdes restrictions commerciales à la Russie. Comme sur l’énergie, dont le commerce est essentiel à l’économie russe, avec entre autres des embargos sur le pétrole et le charbon. 

1er avril 2022 : découverte du massacre de Boutcha

Dans cette localité de la banlieue de Kiev reprise par les Ukrainiens, la communauté internationale découvre avec effroi la violence inouïe infligée par l’armée russe aux populations civiles. Les cadavres d’au moins 458 personnes ont été retrouvés dans la ville, dont certains avaient les mains attachées dans le dos. Des exactions loin d’être isolées en Ukraine, où la Cour pénale internationale (CPI) avait déjà lancé une enquête pour crimes de guerre début mars.

18 mai 2022 : dépôt des candidatures de la Suède et de la Finlande à l’Otan

Signe du bouleversement géopolitique que représente le conflit russo-ukrainien, Stockholm et Helsinki sortent de leur neutralité historique et demandent simultanément à rejoindre l’Alliance atlantique. Si leurs candidatures sont acceptées dès le mois de juin par l’organisation, leurs adhésions doivent être ratifiées par l’ensemble de ses 30 Etats membres.

Obstacle majeur pour les deux pays : la Turquie. Celle-ci a conditionné sa ratification à une coopération de la Suède et de la Finlande dans la lutte contre les Kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et a longuement bloqué leur intégration dans l’Otan. Ankara donne finalement son accord. D’abord pour la Finlande, ce qui lui permet de devenir le 31e membre de l’organisation le 4 avril 2023. De même que pour la Suède, le 23 janvier dernier. La Hongrie, qui cherche à maintenir de bonnes relations avec Moscou malgré son appartenance à l’UE, est le seul pays de l’Alliance atlantique à ne pas avoir ratifié l’adhésion suédoise. Stockholm attend donc toujours la ratification de Budapest pour être membre de l’Otan. 

23 juin 2022 : l’Ukraine et la Moldavie candidates à l’UE

Poussée par les circonstances à accélérer son rapprochement avec l’UE, l’Ukraine dépose sa candidature à l’adhésion le 28 février 2022, seulement quatre jours après l’invasion russe. Elle est suivie le 4 mars 2022 par la Moldavie et la Géorgie.

En temps record, la Commission européenne rend ensuite son avis en juin 2022, positif pour l’Ukraine et la Moldavie, négatif pour la Géorgie. Avec une rapidité tout aussi inhabituelle en matière d’élargissement, les Vingt-Sept réunis en Conseil européen décident de suivre cet avis.

30 septembre 2022 : annexion des oblasts de Donetsk, de Louhansk, de Kherson et de Zaporijia par la Russie

Après l’annonce le 21 septembre 2022 d’une mobilisation partielle en Russie, notamment destinée à contenir la contre-offensive menée depuis la fin de l’été par les Ukrainiens, Vladimir Poutine déclare l’annexion à la Russie des quatre régions de l’est et du sud de l’Ukraine où il a recentré ses objectifs de guerre dès le mois d’avril.

Une décision que le chef d’Etat légitime par des pseudo-référendums d’autodétermination, organisés au mépris des règles démocratiques les plus élémentaires. L’annexion paraît d’autant plus incongrue que l’armée russe ne contrôle pas la totalité des territoires revendiqués. Mais Moscou atteint ainsi un nouveau palier dans la violation de l’intégrité territoriale de l’Ukraine. Ce qui lui vaudra notamment un nouveau paquet de sanctions de la part de l’UE, qui accroît encore sa rupture avec la Russie et l’isole davantage.

15 novembre 2022 : explosions en Pologne / lancement d’une mission militaire européenne de formation des soldats ukrainiens

Dans la nuit du 15 au 16 novembre 2022, des explosions à Przewodów, un village polonais près de la frontière ukrainienne, provoque la mort de deux personnes. Une possible frappe russe est très vite soupçonnée, faisant craindre une extension du conflit à l’Otan, dont la Pologne est membre. Réunis en urgence, les membres de l’organisation optent pour la prudence et se gardent de toute conclusion hâtive. Finalement, l’hypothèse privilégiée par les Alliés est que les explosions sont dues à des missiles de la défense antiaérienne ukrainienne, tombés par erreur sur le territoire polonais.

Le 15 novembre 2022 également, l’Union européenne lance une mission de deux ans ayant pour but initial la formation de 15 000 militaires ukrainiens. Au total, 40 000 soldats ont finalement déjà été formés. Un soutien qui s’ajoute aux plusieurs milliards d’euros d’envoi d’armes et de matériel militaire – pour un total de 5,6 milliards d’euros en janvier 2024 – financés au niveau européen, en plus des contributions des Etats membres. En mars 2023, les Vingt-Sept initient par ailleurs un plan destiné à livrer en commun un millions de munitions à l’Ukraine. 

8 juin 2023 : lancement de la contre-offensive ukrainienne 

Le lancement de cette vaste opération militaire contre l’occupant russe était attendue depuis plusieurs mois, notamment après certains succès de l’armée ukrainienne, tels que la reprise de la ville de Kherson le 11 novembre 2023. Initialement prévue au printemps 2023, la contre-offensive a été retardée pour plusieurs raisons, liées aux conditions climatiques ainsi que des livraisons d’armes occidentales tardives. Alors qu’elle aurait pu constituer un tournant de la guerre, l’opération se révèle être un échec. Le retard dans son lancement a permis à l’armée russe de fortifier ses positions et les gains territoriaux de l’Ukraine sont très faibles. La ligne de front tend aujourd’hui à se stabiliser. 

14 décembre 2023 : ouverture des négociations d’adhésion à l’Union européenne avec l’Ukraine et la Moldavie 

Après l’avis positif formulé par la Commission européenne le 8 novembre, les chefs d’Etat et de gouvernement des Etats membres décident d’ouvrir les négociations d’adhésion à l’UE avec Kiev. La Hongrie, qui avait fait part de ses réticences avant la réunion à Bruxelles, ne prend pas part au vote et ne bloque ainsi pas la décision. Dans le même temps, le Conseil européen ouvre également les négociations avec la Moldavie, victime collatérale de la guerre en Ukraine et elle aussi candidate depuis juin 2022. La Géorgie, autre pays ayant déposé sa candidature à l’UE en réaction à l’invasion russe de l’Ukraine, obtient officiellement le statut de candidat. 

1er février 2024 : une aide supplémentaire de 50 milliards d’euros décidée par les Vingt-Sept 

A Bruxelles, les chefs d’Etat et de gouvernement décident d’un nouveau soutien financier pour Kiev, à hauteur de 50 milliards d’euros pour la période 2024-2027. Dans le détail, il s’agit de 33 milliards d’euros de prêts et de 17 milliards d’euros de dons. Cette aide massive avait été proposée dès juin 2023 par la Commission européenne. Mais elle avait fait l’objet d’un véto de la part de la Hongrie lors d’un Conseil européen en décembre. Resté proche de Moscou, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán avait conditionné son accord au déblocage des fonds européens à destination de son pays, gelés en raison de craintes liées à l’état de droit. Sous pression de l’ensemble des autres Etats membres, Budapest a finalement accepté d’approuver l’aide de 50 milliards d’euros pour l’Ukraine. 

Cette nouvelle aide vient s’ajouter aux 85 milliards d’euros déjà fournis à l’Ukraine par l’Union européenne et ses Etats membres depuis 2022. 

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur La guerre en Ukraine et l'Union européenne : 10 dates à retenir depuis février 2022

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide