Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

En Corse, les fonds européens aident au financement de projets de développement durable

Le Fonds européen de développement régional (FEDER) et le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) permettent de financer des projets sur l'île de beauté autour du développement rural et durable ou encore de la préservation de l'environnement.

La crèche U Nidu, dans la petite commune d’Eccica-Suarella, en Corse, a été financée en partie grâce au fonds européen FEADER - Crédits : L’Europa in Corsica / Twitter
La crèche U Nidu, dans la petite commune d’Eccica-Suarella, en Corse, a été financée en partie grâce au fonds européen FEADER - Crédits : L’Europa in Corsica / Twitter

En Corse, le développement des espaces ruraux et la protection de l’environnement sont des priorités affichées de la Région. Des objectifs réalisés en partie grâce au concours des fonds européens à l’image de ces quatre projets.

“Smart paesi” les objets connectés au service du développement durable

Après les “villes intelligentes”, voici les “villages intelligents”. Cozzano est un petit village du sud de la Corse de moins de 300 habitants, situé à environ 1h30 d’Ajaccio. Depuis fin 2017, il est au cœur d’un projet piloté par l’Université de Corse et le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) afin de le transformer en “village intelligent”. Nom de code : “Smart paesi”.

L’objectif est de développer, entre 2018 et 2021, une infrastructure numérique dans le village. Des objets connectés sont ainsi installés afin de collecter et conserver des informations sur les activités de la commune et son environnement (agriculture, élevage, risques environnementaux…). Une intelligence artificielle est développée en parallèle afin de traiter toutes les données perçues et aider les prises de décisions quant au développement du territoire. Enfin, ces informations doivent aussi être diffusées directement aux habitants grâce aux objets connectés.

Ces objets connectés et outils d’analyses des données sont progressivement introduits dans le village afin d’améliorer par exemple la surveillance environnementale, l’efficacité énergétique, la gestion de l’eau et des déchets, le développement des usages du numérique au service des citoyens et des activités du monde rural.

Le projet est construit en partenariat avec EDF. La société Corse d’informatique SITEC a été éligible à un appel d’offre du Fonds européen de développement régional (FEDER). Ainsi, l’installation de ce “village intelligent” mobilise 1,6 million d’euros, dont 266 000 euros de la part de la SITEC (soit environ 36 %) qui a répondu à l’appel d’offre de la Collectivité territoriale de Corse chargée du fonds FEDER. Au total, un peu plus d’un million d’euros d’aides a permis le financement du projet.

AGRIEX, consolider la filière des plantes aromatiques

Le FEDER soutient également depuis 2018 un projet de consolidation de la filière des plantes aromatiques et médicinales (PAM) en Corse. Nommé AGRIEX, il est porté par un partenariat entre trois entreprises privées (Corsica Essences, Solyvia, Teppe Rosse) et l’Université de Corse Pasquale Paoli. L’objectif est, d’une part, de favoriser la culture des espèces de plantes locales (immortelle, menthe, santoline…). D’autre part, il doit permettre d’utiliser des innovations technologiques pour extraire de nouvelles huiles essentielles à partir d’autres ressources aromatiques comme les zestes d’agrumes.

Le tout en préservant l’environnement et en valorisant le travail du tissu économique local, notamment pour les cosmétiques, les produits naturels de santé et d’autres produits transformés à haute valeur ajoutée tels que les huiles essentielles.

Un projet qui repose sur un constat : la méfiance croissante des consommateurs vis-à-vis des produits chimiques et à l’inverse, l’engouement pour les substances naturelles. Une opportunité qui peut créer des voies de diversification pour tous les acteurs du domaine et générer des retombées économiques nouvelles pour les entreprises et les agriculteurs.

Pour atteindre ces objectifs, le budget global d’AGRIEX atteint 1,5 million euros avec une aide du FEDER qui participe à hauteur de 65 %, soit près de 970 000 euros.

MoonFish pour mieux gérer les ressources de la pêche

La technologie au service de la protection de l’environnement. C’est le pari du projet européen MoonFish, qui associe chercheurs de l’Université de Corse et pêcheurs pour développer des outils de modélisation du littoral oriental de l’île de beauté. Lancé en 2017, le projet a duré jusqu’en octobre 2021 et a permis d’obtenir une aide à la gestion et la préservation des ressources de la pêche, tout en maintenant la rentabilité du travail pour les professionnels du secteur.

L’objectif est de mieux connaître les interactions entre les pêcheurs et le milieu dans lequel ils travaillent. Cette modélisation du littoral permet d’identifier des espèces intéressantes et de prévoir leur évolution. L’analyse de ces données par des outils numériques doit aider à l’élaboration de nouvelles politiques de pêche et de tester leur viabilité virtuellement. Ainsi, ce travail doit mener à la mise en œuvre de nouvelles stratégies de pêche à la fois respectueuses de l’environnement, pour garantir la restauration des stocks de poisson à des niveaux suffisants, et assurant un travail et des revenus aux pêcheurs corses.

Le projet MoonFish a bénéficié d’un financement du FEDER à hauteur de 739 000 euros sur un budget total de 1,3 million d’euros, soit près de 60 % de la somme.

La crèche U Nidu pour revitaliser le territoire

Le FEADER, comme son nom l’indique (Fonds européen agricole pour le développement rural), soutient les projets de développement des zones rurales. Objectif atteint dans la petite commune d’Eccica-Suarella avec l’aménagement de la crèche U Nidu. Ce projet d’aménagement de l’espace initié par la Communauté de communes Celavu Prunelli doit revitaliser le territoire en offrant un service de garde d’enfants dans une zone manquant de telles infrastructures.

Depuis mars 2019, la crèche de 230 mètres carrés peut accueillir jusqu’à 18 enfants en même temps, au bénéfice d’une trentaine de familles, ce qui a aussi permis de créer 7 emplois. Le coût total du projet qui atteint 800 000 euros est partagé entre la Communauté de Communes, la collectivité et l’Union européenne. Le programme FEADER a financé, plus précisément, une partie du projet sur la mesure “service en milieu rural”.

Article cofinancé par l'UE, en partenariat avec l'ANCT

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur En Corse, les fonds européens aident au financement de projets de développement durable

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide