Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

[Carte] Les espèces les plus pêchées en Europe

L'Union européenne est le cinquième producteur au monde de produits de la pêche et de l'aquaculture. Quels sont les pays européens qui pêchent le plus ? Quelles sont les espèces les plus ciblées par chacun d'entre eux ?

En 2019, les Etats membres de l’Union européenne ont capturé plus de 4 millions de tonnes de poisson. Au palmarès des plus gros pêcheurs, on retrouve dans l’ordre l’Espagne, le Danemark puis la France.

Quelles sont les espèces les plus pêchées ?

Parmi les poissons les plus capturés dans les filets européens en 2017 (les données étant incomplètes pour 2019), on retrouve le hareng (14,4 % des captures), le maquereau (9,3 %), les lançons (7,6 %) ou encore le sprat (6,9 %). Mais ces espèces ne sont pas pêchées uniformément en Europe. Ainsi, une majorité de hareng est prise dans l’Atlantique nord-est tandis que les sardines et les anchois sont les espèces les plus capturées dans la Méditerranée et la Mer Noire.

Les données de 2017 tiennent compte des captures effectuées par le Royaume-Uni, alors encore membre de l’Union européenne. Cette année-là, il figurait au troisième rang des principaux pêcheurs. Les questions relatives à la pêche sont d’ailleurs l’un des principaux points de crispation de la relation entre Londres et les autres capitales européennes depuis le Brexit.

Compte tenu de sa situation géographique, chaque Etat membre privilégie des espèces différentes. Ainsi, on retrouve une majorité de hareng dans les pays du nord de l’Europe comme en Finlande (134 522 tonnes en 2017), en Suède (103 182 tonnes) ou aux Pays-Bas (91 494 tonnes).

A l’inverse, les pays du bassin méditerranéen comme la Croatie (48 420 tonnes) ou l’Italie (39 039 tonnes) ciblent avant tout les anchois ou les sardines, particulièrement présents dans la Mer Adriatique. L’Espagne (136 144 tonnes) et la France (54 155 tonnes) ont quant à eux pêché principalement du thon.

Par ailleurs, cinq Etats membres ne disposent pas d’un accès à la mer. Il s’agit de l’Autriche, le Luxembourg, la République tchèque, la Slovaquie et la Hongrie. Il n’est donc pas étonnant de constater que c’est la carpe, principalement présente dans des lacs, qui est la plus pêchée dans les trois derniers. La Slovénie qui compte moins de 47 kilomètres de côtes figure également dans cette catégorie.

L’apport de l’aquaculture

Les poissons consommés en Europe sont également le produit de l’aquaculture. Avec 1,3 million de tonnes et une valeur générée de 5 milliards d’euros en 2017, elle représente environ 20 % de la production totale de poisson dans l’UE.

En 2017, les principales espèces aquacoles étaient la moule (représentant un quart de la production en volume), le saumon (15,3 %) et la truite (13,8 %).

L’Espagne, le Royaume-Uni (encore membre de l’UE à l’époque), la France, l’Italie et la Grèce étaient quant à eux les principaux producteurs.

Selon l’Insee, le terme aquaculture désigne “l’ensemble des activités de culture de plantes et d’élevage d’animaux en eau continentale ou marine” et regroupe “la pisciculture (élevage de poissons), la conchyliculture (élevage de coquillages marins : huîtres, moules, praires, coques, etc.), l’algoculture (culture d’algues) et la carcinoculture (élevage de crustacés, essentiellement crevettes et écrevisses)”.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur [Carte] Les espèces les plus pêchées en Europe

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide