Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

L’agriculture intensive, principale responsable de la disparition des oiseaux en Europe

Une étude publiée lundi 15 mai révèle que l’utilisation d’engrais et de pesticides est la première cause de la chute vertigineuse du nombre d’oiseaux sur le continent. En un peu moins de 40 ans, leur population a diminué de 25 % et même de 60 % pour les espèces des milieux agricoles.

En un peu moins de 40 ans, le moineau domestique a vu se population diminuer de 64 % selon les résultats de l'étude
En un peu moins de 40 ans, le moineau domestique a vu sa population diminuer de 64 % selon les résultats de l’étude - Crédits : 02mandrake / iStock

En Europe, le nombre d’oiseaux baisse de 20 millions chaque année. Plusieurs scientifiques européens voient dans l’intensification de l’agriculture la principale cause de ce spectaculaire déclin. Lundi 15 mai, leurs travaux ont été publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), éditée par l’Académie des sciences américaines.

Ces dernières années, de nombreuses causes potentielles ont été avancées pour expliquer la baisse du nombre d’espèces et d’individus dans les populations : urbanisation, éclairage nocturne, chasse voire prédation des chats. Pour les chercheurs européens, la principale raison est l’utilisation de pesticides et d’engrais de synthèse. “L’impact négatif considérable de l’intensification de l’agriculture sur les oiseaux a été signalé depuis longtemps, en particulier pour les oiseaux des terres agricoles et les oiseaux insectivores, mais notre étude fournit cette fois des preuves solides d’un effet direct et prédominant des pratiques agricoles à l’échelle du continent”, écrivent-ils dans leur article. L’utilisation intensive d’engrais et de pesticides aurait notamment pour conséquence la diminution du nombre d’invertébrés, principale source d’alimentation de nombreuses espèces.

La chute est pour le moins vertigineuse. En un peu moins de 40 ans, l’Europe aurait ainsi perdu 800 millions d’oiseaux (20 millions par an), soit un quart de la population. Avec des différences importantes selon les milieux : “seulement” -18 % dans les espaces forestiers, contre -28 % pour les oiseaux urbains et jusqu’à -57 % pour les espèces en milieux agricoles.

Parmi les pays européens où l’intensification des pratiques agricoles a le plus fortement progressé ces dernières années, figurent les Pays-Bas, la République tchèque, l’Irlande et la France, selon l’indice construit par les chercheurs.

Pour réaliser cette étude, ces derniers se sont appuyés sur un important jeu de données : 37 années d’observation de 170 espèces, le tout sur 20 000 sites répartis à travers 28 pays européens. Outre l’agriculture, les chercheurs estiment que le réchauffement climatique ainsi que l’urbanisation sont les autres causes majeures derrière ce déclin.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur L'agriculture intensive, principale responsable de la disparition des oiseaux en Europe

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide