Derniers articles publiés

La dette publique des Etats de l'Union européenne

Carte et comparatif 10.08.2020 Noémie Galland-Beaune

La dette publique des Etats membres a connu un premier bond à la fin du premier trimestre 2020. C'est à cette période que les mesures de lutte contre le Covid-19 ont commencé à être mises en place.

A la fin du premier trimestre 2020, la dette des 27 Etats membres se porte à 79,5% du PIB. Celle de la zone euro équivaut quant à elle à 86,3% du PIB. Par rapport au 4e trimestre de 2019, l’endettement a augmenté de 1,8 points dans toute l'UE, et de 2,2 points dans la zone euro.

Bien qu'une hausse de la dette apparait alors déjà, celle-ci devrait augmenter bien plus fortement au 2e trimestre. Les mesures visant à limiter les conséquences sanitaires, économiques et sociales de l'épidémie (comme en France l'activité partielle, l'indemnisation des entreprises, l'assurance maladie ou le soutien du personnel soignant) ont été particulièrement coûteuses pour les Etats.

La dette publique, qui représente la dette de l'Etat et des administrations publiques, c'est-à-dire l'ensemble de leurs emprunts en cours, ne doit pas être confondue avec le déficit public qui est le solde annuel entre leurs recettes et leurs dépenses.

Le déficit public des Etats de l'Union européenne

Plus de 100% pour cinq pays dont la France

Au 1er trimestre 2020, cinq pays de l'UE affichent un niveau de dette publique supérieur à 100% du PIB. Il s’agit de la Grèce (176,7%), de l'Italie (137,6%), du Portugal (120,0%), de la Belgique (104,4%) et de la France (101,2%). Dans le sillage de la crise économique et financière de 2008, le niveau d’endettement public par rapport au PIB (parfois en récession) avait déjà fortement augmenté dans de nombreux pays européens. Les niveaux d'endettement public sont aujourd'hui les plus faibles en Estonie (8,9% du PIB), en Bulgarie (20,3%) et au Luxembourg (22,3%).

Par rapport au premier trimestre 2019, dix Etats membres ont enregistré une hausse de leur ratio de dette publique par rapport au PIB, dont la Finlande, la Roumanie et l'Irlande. Seize autres Etats membres ont quant à eux enregistré une baisse de leur dette entre 2019 et 2020. Les plus marquées ont été observées en Irlande (-5,6 points), à Chypre et en Grèce (-5,3 points) et au Portugal (-3,5 points). Le ratio de la Slovaquie est, lui, resté stable.