Derniers articles publiés

La dette publique des Etats de l'Union européenne

Carte et comparatif 24.07.2017

Après plusieurs années de hausse dans tous les pays européens suite à la crise économique et financière de 2008, on observe désormais une légère baisse de la dette publique. Celle-ci est passée de 84,9% du PIB en 2015 à 83,5% dans l'UE à 28 en 2016.

 

 

Pour consulter cette infographie, vous devez installer le logiciel gratuit Adobe Flash Player en cliquant sur le lien ci-dessous.

Get Adobe Flash player

Après plusieurs années de hausse dans tous les pays européens suite à la crise économique et financière de 2008, on observe désormais une légère baisse de la dette publique. Celle-ci est passée de 84,9% du PIB en 2015 à 83,5% dans l'UE à 28 en 2016.

Les données publiées en 2017 par Eurostat font apparaitre deux phénomènes : la baisse quasi générale des déficits publics, mais aussi de l’endettement public au sein de l’Union européenne.

La dette publique, qui représente la dette de l’Etat, c’est-à-dire l’ensemble des emprunts contractés par l’État, ne doit pas être confondue avec le déficit public qui est un solde annuel négatif entre des ressources et des dépenses.

Consulter notre comparatif sur le déficit public des Etats membres de l'Union européenne


En 2016, la dette des 28 Etats membres se porte à 83,5% du PIB. Celle de la zone euro équivaut quant à elle à 89,2% du PIB. Entre 2014 et 2015, l’endettement a diminué de 0,6 point dans toute l'UE, et de 0,9 point dans la zone euro.

Individuellement, cinq pays affichent un niveau de dette publique supérieur à 100% du PIB. Il s’agit de la Grèce (179%), de l’Italie (132,7%), du Portugal (132,6%), de Chypre (107,8%) et de la Belgique (105,9%). Entre 2010 et 2014, le niveau d’endettement public par rapport au PIB a fortement augmenté dans de nombreux pays européens, mais la tendance générale est à la baisse depuis 2015. Seuls huit pays affichent une légère hausse de leur dette publique entre 2015 et 2016.

A l’inverse, 12 Etats membres sur 28 demeurent sous le seuil de 60% du PIB fixé par le Pacte de stabilité et de croissance. C'est notamment le cas de Malte, qui atteint pour la première fois ce seuil depuis 1999. Les niveaux de dette publique les plus bas se trouvent en Estonie (9,5%), au Luxembourg (20%), en Bulgarie (29,5%) et en République tchèque (37,2%).

En France, la dette publique est supérieure à celle de la moyenne de l’Union européenne et de la zone euro, et s’élève à 96% du PIB en 2016. Elle était à 95,6% un an auparavant et 94,9% en 2014. Le pays s'approche ainsi progressivement de la barre des 100%.

En 2016, dix-sept Etats membres ont enregistré une baisse de leur ratio de dette publique par rapport au PIB à la fin 2015, et onze autres une hausse.

Les plus fortes baisses de ratio ont été observées en Irlande (-8,5 points), en Hongrie (-3,2 points) ou encore aux Pays-Bas (-4,3 points).

Les hausses les plus marquées se situent en Grèce (+4,4 points), en Lituanie (+3,1 points) ou au Portugal (+2,9 points).

Source : Eurostat

Election présidentielle 2017 : quelle place pour l'Europe ?