Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Culture : quel accès aux financements européens pour les industries culturelles et créatives ?

Il existe plusieurs aides provenant du budget de l’UE et notamment des programmes sectoriels tels qu’Europe Créative pour soutenir les secteurs de la culture et de la création. L’un des grands défis pour ces fonds consiste à améliorer leur accessibilité et leur promotion auprès du grand public.

Programme Europe créative
En répondant à des appels à projets, les différents secteurs de la culture peuvent aspirer à recevoir des financements européens - Crédits : Union européenne

L’Union, à travers les fonds provenant de son budget pluriannuel, soutient financièrement la culture et les médias au sein d’une trentaine d’Etats sur le continent européen. Ces aides interviennent principalement par le biais du programme sectoriel Europe créative, mais aussi par celui consacré à la recherche et à l’innovation Horizon Europe ou encore par celui spécifiquement dédié à l’éducation, à la formation et à la jeunesse Erasmus+.

L’Union européenne soutient la culture et les médias

Le programme Europe créative, fondé en 2012 et entré en vigueur en 2014, est doté d’une enveloppe de 2,44 milliards d’euros pour la période 2021-2027, un budget en forte hausse par rapport à celui de 2014-2020 qui s’élevait à 1,47 milliard d’euros. Les principaux objectifs poursuivis par ce programme sont la préservation et la promotion de la diversité des patrimoines culturels et linguistiques européens ainsi que l’accroissement de la compétitivité des secteurs de la culture, de l’audiovisuel et de la création en Europe.

En effet, “l’un des points clés et des principes de Créative Europe concerne justement la sauvegarde de la culture et la promotion de la diversité culturelle”, explique Barbara Gessler, cheffe d’unité à la Commission européenne. “Nous avons l’obligation d’assurer que nous soutenons nos secteurs créatifs européens”, ajoute-t-elle.

Soutenir la culture au niveau européen et améliorer son accessibilité passe avant tout par l’information. En effet, pour les industries culturelles et créatives, il faut d’abord être conscient des opportunités financières qu’offre l’UE, notamment en se renseignant sur le site de la Commission européenne ou sur celui du Relais Culture Europe. Le programme Europe créative ayant été lancé seulement en 2014, il faut du temps pour que les acteurs publics et privés soient informés de l’existence d’instruments européens toujours plus nombreux pour les aider financièrement.

Des organisations nationales ou régionales peuvent également venir en aide aux acteurs locaux du secteur de la culture, qui peuvent à leur tour expliquer en quoi leur projet semble pertinent pour promouvoir la création européenne.

Des aides pour faire face aux défis d’aujourd’hui

Le secteur culturel fait actuellement face à de nombreux défis en Europe. Ainsi, la pandémie de Covid-19 a quasiment mis à l’arrêt le monde de la culture pendant de longs mois. En outre, les industries créatives et culturelles se demandent souvent de quelle façon elles peuvent se démarquer, se faire connaître et se développer dans un marché extrêmement concentré.

D’autres défis propres à ce secteur sont liés aux nombreuses évolutions technologiques à travers les années, ce qui exige une forte adaptation et une capacité à faire face à la concurrence. La problématique environnementale est également de plus en plus prégnante et doit être prise en compte dans le développement des activités du secteur culturel.

De plus, parmi les appels à projets du programme Europe créative, le secteur audiovisuel occupe une place à part entière, notamment via le volet “Media”. Il convient de souligner que nous traversons une époque difficile pour l’indépendance des médias avec des signaux inquiétants à travers le monde mais aussi des pays - notamment en Europe - au sein desquels la liberté de la presse est parfois attaquée. C’est ainsi que les fonds européens se donnent pour objectif de soutenir l’accès à des médias libres et indépendants, en promouvant la diversité culturelle et en prenant en compte les problématiques de l’inclusion.

 “Nous sommes arrivés à un moment important où il faut vraiment se concentrer sur notre lutte pour la défense des médias indépendants parce que dans les démocraties illibérales qui se développent, les faits deviennent matière à débat”, souligne Justyna Kurczabinska manager des stratégies média au sein d’European Broadcasting Union (EBU).

Du 27 au 30 juin s’est tenu le Forum Entreprendre dans la culture, organisé par le ministère de la Culture. A cette occasion la la présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE) a organisé une table-ronde sur le thème : “Comment améliorer l’accès aux financements européens pour les industries culturelles et créatives ?”. Cette discussion a réuni Justyna Kurczabinska, manager des stratégies média au sein d’European Broadcasting Union (EBU), Matthieu Philibert, directeur des affaires publiques à l’Independent Music Companies Association, Arthur Le Gall, directeur de KEA European Affairs et Barbara Gessler, cheffe d’unité à la DG Education, Youth, Sport and Culture de la Commission européenne.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Culture : quel accès aux financements européens pour les industries culturelles et créatives ?

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide