Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Taxonomie verte : les députés européens ne s’opposent pas à l’introduction du gaz et du nucléaire

Mercredi 7 juillet, les députés européens ont rejeté une résolution visant à retirer ces deux énergies de la future liste des activités économiques durables sur le plan environnemental.

Le Parlement européen valide le classement du gaz et du nucléaire comme énergies durables - Crédits : jotily / iStock
Sauf avis contraire des Etats membres, le nucléaire sera classé comme énergie durable à partir du 1er janvier 2023. Ici la centrale nucléaire de Tihange, en Belgique - Crédits : jotily / iStock

Ce mercredi, une majorité de députés (328 contre, 278 pour et 33 abstentions) a rejeté une résolution qui s’opposait à l’introduction du nucléaire et du gaz dans la “taxonomie verte” européenne. 

Si le Conseil de l’Union européenne suit la même ligne d’ici le 11 juillet, les deux sources d’énergie seront classées, à compter du 1er janvier 2023, parmi celles permettant d’inscrire l’Union européenne dans une trajectoire de décarbonation. Une décision qui permettra d’orienter les choix des investisseurs en leur faveur, aux côtés de sources d’énergie renouvelables.

Le classement “vert” du gaz et du nucléaire, conditionné à certaines exigences, doit toutefois être limité dans le temps.

La Commission européenne avait proposé d’inclure ces deux énergies dans la taxonomie verte en mars, suscitant un vif débat. Le 14 juin, deux commissions du Parlement s’étaient opposées à cette décision. 

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Taxonomie verte : les députés européens ne s'opposent pas à l'introduction du gaz et du nucléaire

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide