Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

L'Europe en 3 minutes, le podcast

[Podcast] Sécurité et défense : quel est le processus d’adhésion à l’Otan ?

Podcast 3 minutes pour comprendre l'Europe - version carrée

L'Organisation du traité de l'Atlantique nord ou Otan est une alliance politico-militaire entre pays d'Europe et d'Amérique du Nord dont la mission essentielle est la défense collective. Mais pour y adhérer, il faut respecter certains critères qui sont examinés par ses Etats membres.

La base de cette alliance implique qu’une attaque contre l’un ou plusieurs de ses membres soit considérée comme dirigée contre tous.

Créée en 1949 au début de la guerre froide, l’Otan comptait 30 pays membres avant l’invasion russe en Ukraine, en février 2022. Mais ce conflit a bouleversé les équilibres et deux pays historiquement neutres, également Etats membres de l’Union européenne, ont formulé une demande d’adhésion à l’Alliance : la Finlande et la Suède.

L’Otan pratique une politique dite de la “porte ouverte”. Cela signifie que tout “Etat européen susceptible de favoriser le développement des principes du […] Traité et de contribuer à la sécurité de la région de l’Atlantique Nord” peut demander l’adhésion à l’Organisation”. En 70 ans, l’Otan est ainsi passée de 12 à 30 pays. Aux côtés des Etats-Unis et du Canada, 28 Etats membres sont européens dont 21 appartiennent à l’Union européenne. 

L’adhésion se déroule en plusieurs étapes. D’abord, les pays qui aspirent à intégrer l’Otan doivent satisfaire certains critères de base comme : posséder un système politique démocratique, reposer sur une économie de marché, traiter les populations minoritaires de manière équitable, s’engager à régler les confits de manière pacifique ou encore être désireux d’apporter une contribution militaire aux opérations de l’Otan.

Ensuite, ils doivent faire part de leur intérêt à entrer dans l’Organisation et se déclarer candidat. Enfin, troisième étape : les pays membres de l’Otan doivent voter à l’unanimité l’ouverture ou non des négociations avec le pays candidat. Si l’unanimité est obtenue, des pourparlers sont entamés avec les aspirants. L’objectif est de vérifier leur volonté à adhérer à l’Otan, mais aussi d’analyser leurs capacités militaires, politiques et juridiques, ainsi que leur potentielle future contribution au budget de l’Organisation. A noter que les membres de l’Alliance ont pour règle de consacrer 2 % de leur PIB aux dépenses militaires.

Les Etats membres peuvent même énoncer des recommandations au candidat à la suite des pourparlers.

Lorsque toutes ces conditions sont respectées, le pays concerné doit adopter une loi de ratification du Traité de l’Atlantique nord, par référendum ou via le Parlement. Ce processus reste relativement rapide même si, pour certains pays, il peut s’étaler sur plusieurs années.

Il est tout de même bien moins fastidieux que la procédure d’adhésion à l’Union européenne qui peut prendre, elle, plusieurs décennies en raison de l’intégration de toutes les normes européennes dans le droit national des pays.

Cette procédure varie aussi en fonction de la situation économique, sociale et politique du pays, notamment dans le respect de l’état de droit. Des pays comme l’Autriche ou l’Espagne ont mis entre 6 et 11 ans pour intégrer l’UE alors que la Turquie, par exemple, est candidate depuis 1999 et la Macédoine du Nord depuis 2005.


Retrouvez tous les épisodes de ce podcast dans notre sommaire ainsi que sur Spotify, Apple podcasts, Deezer, Podcast addict , Google podcasts et Ausha et abonnez-vous !

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche