Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Commerce : face à la Russie, l’Union européenne et les Etats-Unis consolident leur coopération

Réunis à l’ENS Paris-Saclay, Européens et Américains se sont rencontrés pour la deuxième réunion du Conseil du commerce et des technologies, dimanche 15 et lundi 16 mai. Sur fond de guerre en Ukraine, ils ont affirmé leur volonté de resserrer les liens transatlantiques.

La commissaire européenne Margrethe Vestager, qui prend la parole, a coprésidé cette réunion organisée par le ministère de l'Economie dans le cadre de la présidence française du Conseil de l'Union européenne (PFUE) - Crédits : Jean-Louis Carli / Commission européenne
La commissaire européenne Margrethe Vestager, qui prend la parole, a coprésidé cette réunion organisée par le ministère de l’Economie dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE) - Crédits : Jean-Louis Carli / Commission européenne

Créé en juin 2021, le Conseil du commerce et des technologies (CCT) devait permettre de renouveler la relation entre Bruxelles et Washington, mise à mal par quatre années de présidence de Donald Trump outre-Atlantique. Mais depuis la première rencontre organisée à Pittsburg aux Etats-Unis en septembre dernier, la Russie a envahi l’Ukraine. Une guerre qui vient profondément changer la donne et dont les conséquences ont été largement traitées lors de la deuxième réunion du CCT, à l’ENS Paris-Saclay dimanche 15 et lundi 16 mai.

La guerre d’agression menée par la Russie contre l’Ukraine a encore souligné l’importance capitale de notre coopération avec les Etats-Unis sur les questions économiques et technologiques”, a ainsi déclaré Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission européenne et co-présidente de ce nouveau forum transatlantique.

A Saclay, la commissaire danoise était accompagnée de Valdis Dombrovskis, également à la vice-présidence exécutive de la Commission et à la co-présidence du CCT, de même que de Thierry Breton, commissaire au Marché intérieur. Côté américain se trouvaient les autres co-présidents de l’organe de coopération : le secrétaire d’Etat Antony Blinken, la secrétaire au Commerce Gina Raimondo et la représentante au Commerce Katherine Tai.

Etats-Unis et Union européenne souhaitent renforcer leurs relations en matière commerciale, et notamment en termes de nouvelles technologies, en limitant le plus possible les perturbations liées au conflit russo-ukrainien.

Soutien à l’Ukraine et isolement de la Russie

Lors de cette deuxième rencontre du CCT, Bruxelles et Washington ont fait part de leur volonté conjointe d’aider l’Ukraine à reconstruire son économie, et de poursuivre leur soutien au pays face à la Russie. A l’égard de Moscou, les Européens et les Américains ont déjà adopté des sanctions communes, qu’ils comptent bien prolonger et renforcer si nécessaire.

Ils veulent aussi accroître le contrôle des exportations vers la Russie concernant les technologies avancées pour empêcher autant que possible le pays de développer ses capacités industrielles et militaires. Aussi, le CCT entend travailler à une meilleure collaboration pour préserver l’intégrité de l’information en temps de crise, en identifiant mieux les sources de manipulation et d’ingérence étrangère. L’Etat russe est encore une fois spécifiquement visé.

Sécuriser les chaînes d’approvisionnement

La pandémie de Covid-19 l’avait déjà mis en lumière, la guerre en Ukraine le confirme : les chaînes d’approvisionnement européennes et américaines sont vulnérables. En particulier pour les semi-conducteurs, ces puces électroniques cruciales à une multitude de domaines d’activité (automobile, électronique grand public, énergie…). Majoritairement fabriqués en Asie de l’Est, ils constituent un enjeu stratégique pour l’UE et les Etats-Unis. La Commission européenne a ainsi présenté le 8 février dernier un plan d’investissement massif de 42 milliards d’euros dans le secteur.

Le CCT prévoit la mise en place d’un mécanisme commun d’alerte et de surveillance, pour repérer au plus vite les problèmes concernant l’approvisionnement en semi-conducteurs et s’y préparer.

En matière de numérique, un groupe de travail est également annoncé pour permettre des investissements communs des Américains et des Européens pour des infrastructures situées dans des pays tiers.

Favoriser une approche commune de l’économie numérique

Désireux de défendre des valeurs communes par le biais du commerce, l’UE et les Etats-Unis veulent à ce titre mieux coopérer concernant l’encadrement d’une économie désormais fortement numérisée.

Pour l’intelligence artificielle, la fabrication additive ou encore l’internet des objets, ils souhaitent voir émerger des normes techniques harmonisées mais aussi interopérables. Quant à la première, Bruxelles et Washington disent aussi vouloir s’entendre sur une feuille de route partagée à propos de l’évaluation de ces technologies.

Enfin, à l’heure où le Parlement européen et le Conseil ont trouvé un accord sur deux grandes législations concernant les plateformes numériques, le Digital Markets Act (DMA) et le Digital Services Act (DSA), les deux partenaires transatlantiques ont indiqué être en faveur d’une meilleure gouvernance conjointe de ces acteurs économiques. 

Leur prochaine réunion au sein du CCT doit se tenir aux Etats-Unis avant la fin de l’année. 

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Commerce : face à la Russie, l'Union européenne et les Etats-Unis consolident leur coopération

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide