Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

[Vidéo] Leïla Chaibi : “Nous voulons que la carte européenne du handicap soit la plus utile possible”

Une carte européenne du handicap devrait bientôt voir le jour afin de faciliter les voyages des personnes handicapées d’un Etat membre à un autre. A quoi va-t-elle ressembler ? Que défend le Parlement européen à ce sujet ? Réponse avec l’eurodéputée insoumise Leïla Chaibi (La Gauche), vice-présidente de la commission de l’Emploi et des affaires sociales.

Le 11 janvier, les eurodéputés de la commission de l’Emploi et des affaires sociales ont validé un projet largement soutenu : la création d’une carte européenne du handicap. Son objectif ? Faciliter les déplacements des personnes en situation de handicap en Europe et simplifier la reconnaissance mutuelle de leur statut entre Etats membres.

Place de stationnement, tarifs réduits, files prioritaires dans les musées… Les personnes handicapées ont des traitements préférentiels liés à leur statut. Mais, lorsqu’elles séjournent dans un autre pays, elles peuvent rencontrer des difficultés pour bénéficier de ces conditions spéciales si leur statut de personne handicapée n’est pas reconnu dans l’Etat membre où elles voyagent. “Une carte européenne du handicap leur permettrait d’avoir accès à ces facilités dans chaque pays de l’Union européenne”, nous explique Leïla Chaibi, vice-présidente de la commission de l’Emploi et des affaires sociales du Parlement européen.

L’enjeu est de taille, alors que l’Union européenne compte environ 30 millions de personnes handicapées titulaires d’une carte nationale. Le chiffre total pourrait même dépasser les 100 millions, souligne l’eurodéputée. Sans compter que les obstacles à la libre circulation des personnes entraînent aussi des conséquences sur leurs proches ou les aidants qui voyagent à leurs côtés.

Si “la Commission européenne a fait une bonne proposition”, selon elle, le Parlement européen a ajouté plusieurs mesures par rapport au texte initial. Les députés européens estiment qu’il faut inclure les personnes qui se déplacent dans un autre Etat membre pour y travailler ou étudier, là où l’exécutif européen se concentre sur les séjours de courte durée. “Par ailleurs, nous proposons que les résidents non-européens puissent en bénéficier”, ajoute la députée insoumise. Dans les négociations avec le Conseil, le Parlement européen veillera à ce que cette future carte “soit la plus utile possible”, conclut-elle.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur [Vidéo] Leïla Chaibi : "Nous voulons que la carte européenne du handicap soit la plus utile possible"

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide

1 commentaire

  • Avatar privé
    LORD MENACEUR

    Pour moi je suis tout a fait d’accord pour la carte Européen handicapé
    Cordialement