Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Macédoine du Nord : où en est la procédure d’adhésion à l’Union européenne ?

Skopje a déposé sa candidature d'adhésion à l'Union européenne le 22 mars 2004 et son statut de candidat lui a été accordé en décembre 2005. Les négociations d’adhésion ont débuté le 19 juillet 2022.

Après avoir signé un accord de stabilisation et d’association (ASA) le 20 mars 2004, la Macédoine du Nord se voit reconnaître le statut de pays candidat en décembre 2005.

Le premier bilan annuel concernant ce pays est remis par la Commission européenne le 8 novembre 2006. L’institution y indique que la Macédoine du Nord est “en bonne voie pour respecter les critères politiques”, et que des progrès économiques sont notables.

A l’instar de la Serbie et du Monténégro, la Macédoine du Nord obtient le 19 décembre 2009 une levée de l’obligation de visas pour ses citoyens se rendant en Europe.

En mai 2013, au terme d’un examen de suivi, le Parlement européen se prononce en faveur de l’ouverture des négociations d’adhésion. En octobre de la même année, la Commission et le Parlement demandent au Conseil de se prononcer en faveur de cette ouverture.

Le dossier patine, principalement en raison d’un litige sur le nom du pays, qui dure depuis 1992. La Grèce, dont l’une des régions s’appelle aussi Macédoine, estime que le nom du pays candidat porte une revendication territoriale sur sa province homonyme. Officiellement, le pays est appelé “Ancienne République yougoslave de Macédoine” par l’Union européenne jusqu’au mois de juin 2018.

A cette date, le pays change de nom et devient la “Macédoine du Nord” (accord de Prespa) pour faire avancer les négociations. Salué par le Conseil Affaires générales de l’UE le 18 juin 2019, cette réforme ne convainc pas tous les Etats membres. Alors qu’en avril 2018, la Commission européenne avait de nouveau recommandé d’ouvrir officiellement les négociations d’adhésion, le Conseil repousse cette décision à l’automne. Le 15 octobre 2019, celui-ci ne parvient pas à s’accorder sur l’ouverture des négociations : la France et les Pays-Bas s’y opposent. Paris, de son côté, avance l’argument de l’approfondissement de l’Union avant son élargissement. 

La situation se débloque en mars 2020, lorsque le Conseil des ministres des Affaires européennes puis le Conseil européen se disent favorables à l’ouverture des négociations d’adhésion. Mais la Bulgarie bloque à son tour le lancement des négociations, en raison de différends linguistiques et culturels avec le pays. 

Le 17 juillet 2022, la Bulgarie et la Macédoine du Nord signent un protocole bilatéral, né d’une initiative de Présidence française du Conseil de l’Union européenne. La Macédoine du Nord s’engage à modifier la constitution du pays (ce qui nécessite une majorité des deux tiers des députés macédoniens) pour reconnaître les Bulgares parmi les peuples bâtisseurs de la nation, à protéger les droits des minorités dans le pays, à modifier les manuels scolaires contenant des références négatives envers la Bulgarie et à introduire les discours haineux dans le code pénal. Le texte prévoit que le macédonien devienne une langue officielle de l’UE.

La Bulgarie ayant levé son veto, le Conseil de l’UE ouvre officiellement les négociations d’adhésion avec l’Albanie et la Macédoine du Nord le 19 juillet 2022.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Macédoine du Nord : où en est la procédure d'adhésion à l'Union européenne ?

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide