Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

A Washington, un sommet entre l’Union européenne et les Etats-Unis aux lourds enjeux

Les dirigeants des institutions européennes rencontrent le président américain Joe Biden, ce vendredi 20 octobre à Washington. Au programme de ce sommet attendu : les guerres en Israël et en Ukraine, les droits de douane sur l’acier et l’aluminium, ou encore l’éligibilité des entreprises européennes aux subventions américaines.

C'est le deuxième sommet de ce genre qui s'ouvre ce vendredi entre l'UE et les Etats-Unis, le premier s'étant tenu en juin 2021 - Crédits : Christophe Licoppe / Commission européenne
C’est le deuxième sommet de ce type qui s’ouvre ce vendredi entre l’UE et les Etats-Unis, le premier s’étant tenu en juin 2021 - Crédits : Christophe Licoppe / Commission européenne

Ce vendredi 20 octobre 2023 s’ouvre à Washington “un sommet Union européenne-Etats-Unis chargé de lourds enjeux économiques et suivi de très près par les industriels” [Les Echos]. “Un aréopage européen composé d’Ursula von der Leyen, présidente de la Commission, Charles Michel, président du Conseil [européen], Josep Borrell, chef de la diplomatie et Valdis Dombrovskis, commissaire en charge du Commerce”, rencontre le président américain Joe Biden.

Mais la guerre entre Israël et le Hamas menace d’éclipser le sommet, après une semaine de messages contradictoires de l’UE”, fait remarquer Euronews. Le rendez-vous a lieu au lendemain du “retour du président américain Joe Biden de Tel-Aviv, où il a assuré ses hôtes du soutien sans faille de son pays et annoncé un projet de loi d’aide exceptionnelle pour Israël et l’Ukraine”, précise Politico.

Livrer un message d’unité

Liant la guerre menée par la Russie en Ukraine et celle du Hamas contre Israël, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a ainsi estimé dans un discours jeudi que ‘ces deux crises, aussi différentes soient-elles, appellent l’Europe et l’Amérique […] à prendre position ensemble’ afin de ‘protéger nos démocraties’ “, relate Le Point. Pour Sud Ouest, l’objectif de ce sommet est donc “de livrer un message d’unité sur Gaza comme sur l’Ukraine”.

Une unité que les dirigeants européens peinent pourtant à afficher depuis une semaine, rappelle Politico : “[Ursula] von der Leyen, se rapprochant de la position américaine, a fait face à une rare réprimande de la part de [Josep] Borrell qui lui avait demandé d’exhorter Israël à respecter le droit international lors de son voyage là-bas la semaine dernière”. Selon un responsable européen cité par Le Point, le rendez-vous à Washington permettra ainsi “d’envoyer des messages clairs et unifiés à toutes les parties du conflit”, à savoir le soutien à Israël et l’envoi d’aide humanitaire aux Palestiniens bloqués à Gaza.

Après une première rencontre en juin 2021, cette nouvelle réunion entre le président des Etats-Unis et plusieurs hauts responsables de l’UE est aussi scrutée de près par les industriels européens, titrent Les Echos. “Deux grands sujets complexes et aux ramifications multiples” doivent y être discutés : “les droits de douane sur l’acier et l’aluminium d’une part, les règles d’éligibilité aux subventions de l’IRA, le massif plan de verdissement de l’industrie américaine promulgué en 2022, d’autre part”.

Débloquer le dossier de l’aluminium et de l’acier

Au sujet des tarifs douaniers, l’UE et les Etats-Unis doivent trouver un accord d’ici la fin du mois ; “s’ils n’y parviennent pas, les droits de douane imposés par l’administration Trump en 2018 et les mesures de rééquilibrage introduites par la suite par l’Union devraient en théorie être automatiquement rétablies”, indique Le Grand Continent.

Les États-Unis lèveront définitivement leurs droits de douane sur les importations européennes d’acier et d’aluminium – suspendus depuis deux ans – seulement si Bruxelles accepte d’imposer des droits de douane similaires à la Chine, qui, selon Washington, inonde le marché de métaux à bas coût”, croit savoir le Financial Times.

Mais “l’UE insiste sur le fait qu’elle doit respecter les règles du commerce international, en menant d’abord une enquête pour prouver que la Chine subventionne ses producteurs”, poursuit le quotidien économique. “A la veille du sommet, les négociateurs n’étaient pas parvenus à un accord, ce qui rend peu probable qu’une avancée décisive soit annoncée”, écrit Politico.

Lever les discriminations instaurées par l’Inflation Reduction Act

La question sensible de l’accès aux entreprises de l’Union européenne aux subventions aux industries vertes dans le cadre de l’Inflation Reduction Act (IRA) sera également à l’ordre du jour”, poursuit Le Grand Continent. L’IRA est un “dispositif de nature protectionniste [qui] conditionne les subventions vertes américaines à des règles d’éligibilité strictes en termes d’assemblage ou d’origine des composants, par exemple pour les véhicules électriques”, rappellent Les Echos.

Ainsi, “les Européens espèrent signer un accord bilatéral qui lèverait les discriminations dont pâtissent les entreprises européennes au titre de l’IRA”, indique le quotidien français. Avec pour objectif l’obtention du “même statut que les pays d’Amérique du Nord ou le Japon”. “Les États-Unis pourraient en effet faire des concessions — notamment sur les véhicules électriques — pour permettre aux entreprises européennes d’accéder à certaines subventions”, ajoute Le Grand Continent.

Du fait de la quantité et de la diversité des dossiers discutés, auxquels s’ajoutera la question du conflit israélo-palestinien, ‘le sommet présente une caractéristique rare : il a de la matière’ “, constate l’économiste Agathe Desmarais, interrogée par Le Grand Continent. Pour la revue, “le sommet qui s’ouvre ce vendredi représente une étape importante dans la construction et l’entretien de la relation transatlantique avant les élections américaines de 2024″.

Les autres sujets du jour

Commerce

Economie

Energie

Etats membres

Immigration

Numérique

Parlement européen

Relations internationales

Russie

Terrorisme

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur A Washington, un sommet entre l'Union européenne et les Etats-Unis aux lourds enjeux

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide