Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Directive “petit-déjeuner” : le Parlement européen vote pour un étiquetage plus clair des aliments

Mardi 12 décembre, les députés européens se sont prononcés en faveur d’une information plus précise sur les étiquettes de certains produits alimentaires. Ils souhaitent notamment renforcer la lutte contre le miel frelaté.

En 2020, l'UE produisait 218 000 tonnes de miel, soit 12 % du marché mondial - Crédits : Alter_photo / iStock
En 2020, l’UE produisait 218 000 tonnes de miel, soit 12 % du marché mondial - Crédits : Alter_photo / iStock

Ce mardi 12 décembre 2023, le Parlement européen a adopté sa position sur le révision d’un ensemble de directives dites “petit-déjeuner”. Ces textes ont précisément pour objectif d’aider les Européens à mieux comprendre la composition des aliments qu’ils consomment traditionnellement au petit déjeuner et, in fine, à manger plus sainement. 

Pour les députés européens, qui ont adopté leur position par 522 voix pour, 13 contre et 65 abstentions, cela passe notamment par une meilleure information donnée au consommateur sur la composition des produits, mais également par un étiquetage plus clair et une dénomination moins trompeuse. “Si le nom de ces directives peut prêter à sourire, leurs effets sont très concrets et sérieux dans la vie quotidienne des Européens !”, souligne dans un communiqué le député européen socialiste Christophe Clergeau.

Lutter contre le miel frelaté

Le Parlement européen porte un intérêt tout particulier aux indications d’origine de certains produits du petit déjeuner, qui sont parfois trompeuses. Par exemple, il souhaite désormais que le pays où le miel a été récolté soit indiqué clairement sur l’étiquette frontale du produit. Il en va de même pour les jus de fruits, les confitures, les gelées, les marmelades ou encore la purée de marrons sucrée. 

Si le miel ou les fruits utilisés sont originaires de plusieurs pays, le Parlement européen demande à ce que tous soient indiqués sur l’étiquette par ordre décroissant, en fonction de la proportion qu’ils représentent dans le produit final. Dans l’état actuel de la législation, “un mélange de miel contenant 99 % de miel venant de l’autre bout du monde et 1 % de miel européen est étiqueté comme un ‘mélange de miel UE et hors UE’ sans plus de détails”, rappelle la délégation socialiste française dans un communiqué.

Les députés européens ont également proposé la mise en place d’un système de traçabilité de la chaîne d’approvisionnement du miel et la création d’un laboratoire de référence pour le miel au sein de l’UE, afin d’améliorer les contrôles sur ce produit et de détecter puis limiter les falsifications. “On estime que 46 % des miels importés depuis des pays tiers ont une conformité douteuse avec la législation européenne, le système de traçabilité qui vient d’être décidé permettra de lutter contre la fraude”, a réagi Christophe Clergeau, qui suit de près les questions agricoles et d’alimentation au Parlement européen, faisant référence à des données fournies par l’Office européen de lutte antifraude (Olaf).

Mieux étiqueter la teneur en sucre

Le Parlement européen tient également a renforcer et clarifier l’étiquetage concernant la teneur en sucre des produits d’alimentation. Les députés proposent ainsi d’autoriser la mention “contient uniquement des sucres d’origine naturelle” pour les jus de fruits, ou celle “jus de fruits à teneur réduite en sucre” pour ceux concernés. Ils plaident également pour que les étiquettes d’aliments à teneur réduite en sucre ne contiennent pas d’allégations concernant des propriétés positives, telles que des avantages pour la santé.

Ayant adopté sa position sur cette révision des normes de commercialisation de l’UE pour les directives “petit-déjeuner”, le Parlement européen va désormais entamer des discussions avec les Etats membres de l’Union européenne pour trouver un compromis sur la forme finale de cette révision.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Directive "petit-déjeuner" : le Parlement européen vote pour un étiquetage plus clair des aliments

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide