Derniers articles publiés

Le prix des autoroutes dans l'Union européenne

Carte et comparatif 12.07.2019

Les tarifs autoroutiers ont augmenté en France depuis le 1er février 2019. Ce qui fait grincer des dents de nombreux automobilistes, dans un pays parmi ceux où les autoroutes sont les plus chères d'Europe. Les Européens sont, par ailleurs, loin d'être logés à la même enseigne. Des Etats où les autoroutes sont gratuites à ceux qui les font payer par péages, en passant par les pays ayant opté pour la vignette, les différences de tarifs sont significatives entre Etats membres.

Des autoroutes gratuites (ou presque)

Dans l'Union européenne, treize pays offrent l'accès à leurs autoroutes sans contribution pécuniaire, même si certains pratiquent des exceptions : l'Allemagne, le Danemark, la Belgique, Chypre, la Finlande, le Royaume-Uni, la Lettonie, la Lituanie, l'Estonie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Suède et l'Espagne, qui a commencé à cesser de renouveler ses concessions aux gestionnaires d'autoroutes.

Les pays pratiquant des exceptions le font la plupart du temps pour certains ponts ou tunnels, dont l'utilisation requiert de passer par un péage. A titre d'exemple, emprunter le pont de l’Øresund, reliant la Suède au Danemark, vous coûtera 62 euros. En Belgique, vous devez vous acquitter de 6 euros (si vous payez manuellement) lorsque vous passez par le tunnel de Liefkenshoek dans la région d'Anvers.

Au Royaume-Uni, les autoroutes sont également gratuites mais quelques tronçons demeurent néanmoins payants. Ainsi, au nord de Birmingham, un tronçon de la M6 comporte un péage où 5,5 pounds (environ 6 euros) vous seront demandés.

La Lituanie a récemment instauré une taxe pour les véhicules de neuf sièges ou plus sous forme de vignette de 20 euros par jour, 60 euros par semaine, 150 euros par mois et 600 euros par an.

Quant à l'Allemagne, les autoroutes devaient devenir payantes, grâce à un système de vignettes et des tarifs majorés pour les véhicules les plus polluants. Toutefois, les Allemands, au contraire des étrangers, ayant la possibilité de se faire rembourser les sommes dépensées pour les péages sous forme de déductions fiscales, le système a été jugé discriminatoire par la Cour de justice de l'UE et a dû être abandonné.

Le paiement par vignette

Cette politique tarifaire n'existe qu'en Europe centrale et de l'Est. Sept pays de l'Union européenne la pratiquent : l'Autriche, la Hongrie, la Slovaquie, la Slovénie, la Bulgarie, la Roumanie et la République tchèque. En principe, vous achetez une vignette que vous collez sur votre pare-brise et l'ensemble des autoroutes du pays vous est accessible. Certains pays ont informatisé leur système de paiement par vignette. Après enregistrement de votre paiement, vous n'avez plus besoin de l'autocollant prouvant que vous avez payé.

Les Etats appliquant les systèmes de vignettes les plus chers sont l'Autriche, la Hongrie et la Slovénie. L'autocollant à l'année coûte en effet 87,30 euros en Autriche. De plus, vous devrez vous acquitter d'une somme supplémentaire pour utiliser certains tronçons d'autoroute, avec des tarifs allant de 5 à 25 euros. En Hongrie, 30 % des autoroutes ne demandent pas l'achat d'une vignette, mais sur le reste du réseau autoroutier, son prix est d'environ 130 euros par an. Le tarif pour la Slovénie est de 110 euros annuels.

Le Roumanie est le pays le moins onéreux en termes de vignette. Vous ne paierez que 28 euros pour une utilisation complète et illimitée des autoroutes pendant un an. De son côté, la Bulgarie réclame un prix maximal de 50  euros par an.

Le système des péages

Les pays où les autoroutes sont payées par péages sont généralement ceux où leur utilisation est la plus chère de l'Union européenne. Sept pays appliquent ce système : la France, l'Italie, le Portugal, la Grèce, la Croatie, l'Irlande et la Pologne. Là encore, de fortes disparités existent entre ces Etats concernant les tarifs.

A titre d'exemple, la Pologne applique un système de paiement électronique depuis janvier 2012. Le kilomètre ne coûte en moyenne que la modique somme de 0,10 zlotys, soit à peine plus de 2 centimes d'euros.

Les pays latins sont de manière générale les plus chers d'Europe en ce qui concerne leurs autoroutes. En Italie, par exemple, le trajet Florence-Rome coûte 18,4 euros, soit 6,70 euros pour 100 kilomètres. En France, vous devez débourser en moyenne 7 euros pour 100 kilomètres, ce qui en fait les autoroutes les plus chères d'Europe. Elles sont néanmoins également considérées comme les plus sûres du continent.

Non cité jusqu'à présent dans ce tour d'horizon des autoroutes européennes, Malte n'appartient à aucune des catégories énumérées plus haut. En effet, il s'agit du seul Etat membre à ne compter… aucune autoroute.