Derniers articles publiés

G20 : l'Europe sous pression

Revue de presse 27.02.2012

Les ministres des Finances du G20 étaient réunis ce week-end à Mexico dans le but de discuter de la situation économique mondiale, et plus particulièrement de celle de l'Europe. Les Etats-Unis, la Chine, la Russie et les pays émergents pourraient porter le pare-feu entourant la zone euro à 1500 milliards d'euros si les pays européens fournissent la moitié de l'effort.

Le G20 a lancé un message de fermeté à l'Europe. Si la situation économique est moins grave aujourd'hui que lors du sommet de Cannes en novembre dernier, les pays non-européens entendent maintenir la pression sur les pays de la zone euro afin qu'ils renforcent leurs efforts pour se doter de moyens financiers puissants. L'augmentation de la contribution du FMI, rapporte Reuters, est conditionnée à la combinaison des capacités de prêts des deux mécanismes de stabilité financière européens : le Fonds européen de stabilité financière (FESF) et le Mécanisme européen de stabilité (MES). Cette combinaison porterait à 750 milliards d'euros les capacités financières européennes.

Timothy Geithner, Secrétaire au Trésor américain, souhaite que l'Europe prenne "l'engagement d'en faire plus que nécessaire". Georges Osborne, ministre britannique des Finances, veut quant à lui voir "la couleur de l'argent de la zone euro". En l'état actuel des choses, explique Les Echos, François Baroin, ministre français des Finances, est favorable à la combinaison du FESF et du MES, mais son homologue allemand Wolfgang Schaüble a déclaré vouloir rester dans les limites de l'orthodoxie budgétaire et monétaire.

En définitive, la réunion de Mexico n'a pas résolu la question du montant du pare-feu européen. M. Schaüble a d'ailleurs rappelé que la dimension du MES ne sera peut-être pas définie lors du prochain Conseil européen des 1er et 2 mars, mais seulement dans le courant du mois. Il faudra donc certainement attendre avril pour que le FMI statue sur un éventuel renforcement de ses ressources financières. A cet égard, les pays émergents ont ajouté qu'ils ne contribueront davantage au FMI que s'ils obtiennent plus de pouvoir au sein de l'instance et si la présidence de la Banque mondiale, renouvelable en juin, ne revient pas aux Etats-Unis [Le Figaro].

Les autres titres de la presse française

Agriculture, pêche

Moscovici: avec Hollande, les agriculteurs seront "mieux défendus" à Bruxelles [AFP]

 

Construction européenne

Le « Pacte de cohésion » à l’épreuve de la crise [EurActiv]

Culture

Oscars 2012: The Artist et Jean Dujardin entrent dans l'Histoire [L'Express]

 

Elargissement

Union européenne: la Serbie officiellement candidate cette semaine? [RTBF]

 

Energie, environnement

Climat : les compagnies aériennes étrangères ne boycottent pas [EurActiv]

Etats membres

Comment l'Islande est sortie de l'enfer [Le Point]

 

Euro, économie

La récession fait craindre un autre plan de sauvetage [Presseurop]

 

Libertés, sécurité, justice

Des navires occidentaux impliqués dans le trafic d'armes [Le Monde]

 

Relations extérieures

Des "casques verts" en Syrie? [Le Point]

 

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

 IMF chief Christine Lagarde admits there may be no accord on a European war chest by April [The Telegraph]

Presse germanophone

Mehrheit der Deutschen gegen neue Griechen-Milliarden [Der Spiegel]

Presse espagnole

 Musulmanes radicales quieren implantar la sharía en Europa [ABC.es]

Presse italienne

Ordinativi all'industria: +8% in dicembre [Corriere della Sera]