Emploi et social

Le salaire minimum en Europe

Tous les Etats membres de l'UE n'ont pas fixé un salaire minimum. Sur 28 Etats membres, 22 disposent d'une législation nationale établissant un salaire minimum légal. Les sept autres pays ont fixé un salaire minimum par branches ou prévoient que les salaires minimums soient déterminés par négociation entre les partenaires sociaux. Jusqu'au 1er janvier 2015, l'Allemagne appartenait à cette catégorie. Mais cette dernière a annoncé en novembre 2013 l'instauration d'un salaire minimum. La Commission européenne a quant à elle proposé, en 2012, la création d’un salaire minimum européen.

Pour consulter cette infographie, vous devez installer le logiciel gratuit Adobe Flash Player en cliquant sur le lien ci-dessous.

Get Adobe Flash player

Parmi les Etats membres ayant instauré un salaire minimum, le niveau de salaire minimum varie fortement : de 158 euros par mois en Bulgarie à 1874 euros par mois au Luxembourg, soit 12 fois plus. La France se situe à la cinquième place des pays les plus généreux, derrière le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas et l’Irlande.

Trois groupes se distinguent :

  • Les salaires variant de 157 à 372 euros (Bulgarie, Roumanie, Lituanie, Lettonie, République tchèque, Estonie, Hongrie, Slovaquie, Pologne, Croatie) ;
  • Les salaires minimums entre 566 et 784 euros (Portugal, Grèce, Malte, Espagne, Slovénie) ;
  • Les plus hauts salaires, entre 1264 et 1874 euros (Royaume-Uni, France, Irlande, Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, Allemagne).

Les six autres Etats membres (Autriche, Chypre, Danemark, Finlande, Italie, Suède) ont fixé un salaire minimum par branches ou prévoient que les salaires minimums soient déterminés par négociation entre les partenaires sociaux.

Longtemps intransigeante sur la question, l'Allemagne a annoncé le 28 novembre 2013 un accord de coalition avec le Parti social-démocrate (SPD) sur la création d'un salaire minimum de 8,50 euros de l’heure à partir du 1er janvier 2015. Même si les entreprises pourront s’y soustraire jusqu’au 1er janvier 2017. Plus particulièrement, le salaire minimum allemand devrait permettre d'harmoniser les rémunérations entre Allemands de l'est et de l'ouest.

Deux autres manières de comparer les niveaux de salaires minimums en Europe consiste à tenir compte :

  • Des standards de pouvoir d’achat. Il est intéressant de tenir compte des écarts de prix entre les pays, grâce à l’application de parités de pouvoir d’achat (PPA) aux dépenses de consommation finale des ménages. Cette correction du niveau des prix réduit les écarts entre pays.
  • Du salaire moyen. Selon Eurostat, le niveau du salaire minimum se situe entre 30 % et 50 % des salaires bruts moyens dans l’industrie, la construction et les services. Représentant 50,2 % du salaire moyen, c’est en Grèce que le salaire minimum légal est le plus élevé de l’Union européenne devant la Slovénie et la France (47 %). A l’opposé, il se situe sous la barre des 32 % du salaire moyen en République tchèque.