Logo Toute l'Europe

[Revue de presse] Un cimetière nommé Méditerranée

Une semaine après le naufrage qui a coûté la vie à plus de 300 migrants érythréens et somaliens au large de Lampedusa, un nouveau bateau a chaviré, avec à son bord 250 migrants, vendredi 11 octobre, entre Malte et la Sicile.

Méditerranée Lampedusa

L’accident s’est produit au centre d’un triangle Malte- Libye- Lampedusa, à environ 110 kilomètres des côtes maltaises, rapporte le Nouvel Obs.
Selon la marine maltaise, le bateau a été déstabilisé et a chaviré lorsque les immigrants se sont agités pour attirer l’attention d’un avion militaire le survolant, en se déplaçant tous ensemble du même côté.
Si les secours sont parvenus à sauver près de 200 personnes, le bilan officiel était samedi soir de 33 corps récupérés selon les autorités de La Valette.

“C’est une nouvelle et dramatique confirmation de la situation d’urgence” , a réagi le président du Conseil italien Enrico Letta, déterminé à ce que ce thème soit à l’ordre du jour du prochain sommet de l’Union européenne. Il a annoncé, dimanche, un triplement de la présence militaire dans le canal de Sicile, pour venir en aide aux embarcations de migrants.
“L’Italie et Malte ne peuvent pas être laissées seuls, c’est un problème européen” , a renchéri le Premier ministre maltais, Joseph Muscat, déplorant que la “Méditerranée soit en train de devenir un cimetière” [Le Monde].
Selon le Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU, 32 000 personnes ont débarqué cette année seulement en Italie et à Malte. Rien que ce vendredi, au moins 500 immigrants sont arrivés à bord de trois embarcations différentes sur les côtes de la Sicile [Libération].

Pour Cecilia Malmström, commissaire européenne aux Affaires intérieures, “il est plus urgent que jamais de lancer la grande opération Frontex” qu’elle a annoncée en début de semaine à Luxembourg pour la surveillance des frontières européennes.
Le Parlement européen s’est doté jeudi d’un nouvel instrument de surveillance des frontières, baptisé Eurosur. Celui-ci doit permettre d’améliorer la prévention et la lutte contre l’immigration clandestine et la criminalité transfrontalière, mais aussi de sauver la vie des migrants lorsque ceux-ci sont en danger. (Voir notre article à ce sujet)
“La Libye et la Tunisie doivent faire cesser le business indigne des embarcations de fortune” , a dénoncé la Commissaire dans un tweet, repris par Le Monde.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur [Revue de presse] Un cimetière nommé Méditerranée

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide