Derniers articles publiés

Revue de presse : La crise de l'euro au centre des préoccupations du G20

Actualité 04.11.2011

Les rebondissements dans le dossier grec n'en finissent plus : le Premier ministre grec Georges Papandréou vient en effet d'annoncer l'annulation du référendum sur le plan européen d'aide financière à la Grèce.

Une annonce qui a déclenché les foudres de l'opinion publique grecque et des propres députés de la majorité du chef du gouvernement. Le vice-Premier ministre et ministre des Finances grec, Evangélos Vénizélos a déclaré que "l’entrée de la Grèce dans l’euro est une conquête historique du peuple grec qui ne peut pas être mise en question. Ceci ne peut pas dépendre d’un référendum" nous rapporte La Croix.
Désormais, Georges Papandréou s'engage à faire accepter le plan d'aide au Parlement. "Il faut la stabilité de ce groupe parlementaire et de ce gouvernement pour conduire [le pays] vers le jour d'après", a-t-il déclaré. Certains observateurs affirment à présent que M. Papandréou pourrait démissionner s'il obtient le vote de confiance de ce soir à minuit et l'adoption du plan d'aide européen, d'après Le Figaro.

L'urgence de la situation se fait donc sentir, selon M. Vénizélos. A la date du 15 décembre, la Grèce sera en situation de défaut de paiement si elle ne reçoit pas la sixième tranche du premier prêt accordé à Athènes en 2010 par l'UE et le FMI, soit 8 milliards d'euros [AFP].

Les tourments de la zone euro ont donc monopolisé l'essentiel des discussions du G20 hier à Cannes. Les "Brics" (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) ont convenu de définir une position commune sur la crise de l'euro, selon une source officielle russe.
Le président américain Barack Obama a déclaré que "l'aspect le plus important de notre tâche pendant les deux prochains jours est de résoudre la crise financière, ici en Europe", nous rapporte l'Express.
La Chine quant à elle reste prudente sur son éventuelle participation au Fonds européen de stabilité financière (FESF). Bien que le président chinois Hu Jintao se soit déclaré "convaincu" que l'Europe pouvait "surmonter la crise de la dette, la Chine "attend les détails techniques pour y voir clair" [Le Figaro].

La situation de l'Italie inquiète de plus en plus les dirigeants européens, au point que l'Italie va être placée sous tutelle du Fonds monétaire international (FMI) et de la Commission européenne. Les deux institutions surveilleront de très près les finances du pays, plombé par une dette de 1600 milliards d'euros, et remettront chacune un rapport sur l'avancée des réformes en matière de retraites, de marché du travail et de privatisations [Le Figaro].
Le Président du Conseil italien Silvio Berlusconi rencontre des difficultés au sein même de son propre parti, dont plusieurs membres menacent de voter contre le budget 2012 la semaine prochaine lors d'un vote au parlement, selon le quotidien Reuters.

En réaction à la crise que vit la zone euro, la Banque centrale européenne (BCE) a abaissé aujourd'hui son taux directeur à 1,25%.

Les autres titres de la presse en ligne

Agriculture, pêche

Bientôt des frites OGM en France! [Le Figaro]

 

Elargissement

Croatie: accusé de corruption, l'ex-Premier ministre plaide non coupable [AFP]

 

Etats membres

Espagne : coup d’envoi des législatives [Euronews]

 

Energie, environnement

Aviation : l'Europe maintient sa taxe carbone malgré les pressions [AFP]

 

Euro, économie

Un G20 uni face aux soubresauts de la crise grecque [Libération]

 

Fiscalité

"Taxer les transactions financières" pour financer l'aide au développement [LeMonde]

 

Libertés, sécurité, justice

Asile et immigration : les jeunes Européens donnent leur avis [Touteleurope]

 

Régions

Réseaux de transport : satisfaction des régions autour du bassin parisien [EurActiv.fr]

 

Relations extérieures

Quelle différence entre les USA et l’Union européenne [Euronews]

 

Société

Les "indignés" entendus [LeMonde]

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

'New setback' for Palestinian hopes on UN membership [BBC News]

 

Presse germanophone

Streit um UN-Aufnahme Palästinas : London und Paris entscheiden sich gegen Veto [Süddeutsche Zeitung]

 

Presse espagnole

Erdogan acusa a la canciller Merkel de haber dejado 'en la estacada' a Turquía [El Mundo]

 

Presse italienne

La Corte europea dei diritti dell'uomo : legittimo il no alla fecondazione eterologa [Corriere della Sera]