Derniers articles publiés

Revue de presse : Election législative en Espagne : la victoire de la droite bouleverse le paysage politique

Revue de presse 21.11.2011

Les Espagnols ont élu dimanche 20 novembre 2011 leurs représentants nationaux lors de l'élection législative anticipée. A l'issue de cette élection, le Parti populaire, parti de droite, a obtenu la majorité des sièges à l'Assemblée avec un score jamais vu depuis de longues années. Mariano Rajoy sera le prochain chef du gouvernement espagnol. Il a d'ores et déjà affirmé son souhait de combattre fermement la crise économique que traverse le pays. Cette élection a en outre été l'occasion pour les petits partis de s'affirmer sur la scène politique nationale.


Avec 186 sièges sur 350 à la chambre basse du Parlement espagnol, le Parti populaire dirigé par Mariano Rajoy a obtenu "son meilleur résultat depuis le retour à la démocratie à la fin des années 1970" [Romandie]. Le nouveau chef du gouvernement doit à présent s'atteler à la lourde tâche de faire sortir son pays de la crise économique. Malgré son écrasante victoire, Mariano Rajoy a tout de suite clairement affirmé que les mesures d'austérité seront nécessaires. Il a en effet souligné la nécessité d'un réel "effort solidaire pour faire la guerre à la crise", mais a reconnu qu'"il n'allait pas y avoir de miracle" face à une situation économique très difficile [AFP].

Les premières mesures adoptées par ce nouveau gouvernement auront pour rôle de rassurer les marchés. Mariano Rajoy aura donc pour objectif de ramener le déficit espagnol de 6 % à 4,4 % d'ici à 2012, "ce qui signifie au minimum 20 milliards d'euros de coupes budgétaires dans les dépenses sociales et l'administration" [Le Point]. "S'ouvre maintenant une période durant laquelle le gouvernement va devoir agir avec un programme complet, cohérent et convainquant. Le plus grand risque est qu'il ne le fasse pas et déçoive les attentes des marchés" affirme Juan José Toribio, professeur d'économie à l'IESE Business School [Les Echos]. Mariano Rajoy a adressé un message à l'Europe en soulignant que "cette fois-ci, [c’était] du sérieux" [Le Figaro].

Cette élection a également été synonyme de victoire pour les petits partis espagnols. Sur 24,5 millions de suffrages exprimés, ces derniers ont réussi à rassembler 5,2 millions d'électeurs. Ils possèdent désormais 54 des 350 sièges de l'Assemblée. "Dans aucune autre élection depuis 1982, autant d'électeurs n'étaient passés d'un parti à un autre. C'est la première fois en vingt ans que, dans leur ensemble, les partis minoritaires, qui reculaient jusque-là, progressent", relève Narciso Michavila, président de la société de consultants GAD3 [Reuters].

Les autres titres de la presse en ligne

Construction européenne

Europe fédérale: où sont les Français ? [Slate]
Stéphane Hessel: "Il y a 1% de ce monde qui détient le pouvoir" [RTBF]

 

Energie, environnement

Le frelon asiatique mangeur d'abeilles arrive en Belgique [RTBF]
Négociations climat: à la recherche d'un nouveau souffle à Durban [Romandie]

 

Etats membres

Mariano Rajoy se prépare à gouverner l'Espagne [Le Figaro]
Plébiscitée, la droite prend les rênes d'une Espagne en proie à la crise [Les Echos]
La Belgique échoue à nouveau à former un gouvernement [AFP]
Nouveau tour de vis en vue en Irlande [Reuters]
Grèce: l'extrême-droite d'accord pour un engagement écrit sur la rigueur [AFP]
La Belgique veut empêcher l'Allemagne d'imposer ses anciens travailleurs forcés [Romandie]
Crise de la dette : Moody's menace la note de la France [AFP]
Face à la crise, des Portugais émigrent au Brésil et en Angola [AFP]

 

Euro, économie

La zone euro pourrait se doter d'euro-obligations [Le Figaro]
Euro: pas le même sort aux USA (BM) [Le Figaro]
Balladur : «Il est urgent de mieux organiser la zone euro» [Le Figaro]
Papademos attendu ce soir à Bruxelles [Reuters]
Bouses : la dette américaine inquiète à son tour [Les Echos]
  Ramon Fernandez et Jörg Asmussen, soutiers pragmatiques du consensus franco-allemand [Les Echos]
La Turquie pourrait aider la croissance de l'UE,dit Abdullah Gül [Reuters]
Le cinquième suicide européen [Slate]
CRISE/FMI: Lagarde demande aux américains de ne pas "laisser tomber l'Europe" [Romandie]

 

Marché unique, entreprises

Zone €:les patrons anglais très inquiets [AFP]

 

Relations extérieures

Syrie: fin de l'ultimatum arabe, Assad affirme qu'il ne «s'inclinera pas» [AFP]
Egypte: l'UE appelle les autorités à respecter les droits de l'homme [Romandie]

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Mariano Rajoy: Spain's new leader who led his party to its greatest victory [Guardian]
Eurozone crisis: European Union prepares for the 'great leap forward' [Guardian]
Turkish president in UK visit [The Independent]
Conservatives sweep to power in Spanish election [Irish Independent]
EU bureaucrats in strike threat to protect pay [Irish Independent]
Netherlands to beef up border surveillance next year [EUobserver]
EU negotiators agree 2012 'austerity' budget [EUobserver]
Egypt: more violence despite EU appeals [EUobserver]


Presse germanophone

Zehn Gründe, warum der Euro ein Fehler war [Die Welt]
Nicht alle Märkte sind im roten Bereich [Frankfurter Allgemeine Zeitung]
EU-Kommission pocht auf Euro-Bonds-Einführung [Die Welt]
EU-Kommission fordert gemeinsame Euro-Stimme im IWF [Frankfurter Allgemeine Zeitung]
Brandherd Spanien [Die Zeit]
Erdrutschsieg für Spaniens Konservative [Die Zeit]
Berlusconi stellt Mario Monti Bedingungen [Focus]


Presse espagnole

¿Se romperá la UE? En una palabra: no [El Pais]
Alemania percibe la crisis como un efecto del derroche griego [El Pais]
Los Veintisiete imponen un presupuesto de austeridad a la UE [El Pais]
Los diputados italianos dejarán de cobrar la pensión «vitalicia» [ABC]
Merkel rechaza la «barra libre» en el BCE y Draghi exige articular ya el fondo de rescate [ABC]
Los planes presupuestarios de Dublín se filtran en Alemania antes de llegar al parlamento irlandés [ABC]
La UE logra desbloquear el presupuesto para 2012 [El Mundo]

 
Presse italienne

Elezioni spagnole, trionfano Rajoy e i popolari «Niente miracoli ma faremo guerra alla crisi»[Corriere della Sera]
La Spagna sceglie il popolare Rajoy - Per i socialisti una debacle storica [La Stampa]
 Monti, oggi il Consiglio dei ministri - Poi comincia la «missione Europa» [Corriere della Sera]
 Moodys: rischio rating per la Francia - Borse negative, spread sotto tensione [La Stampa]
La sfida del Professore all'Europa [Il Tempo]