Derniers articles publiés

Revue de presse : Berlin seule contre tous ?

Revue de presse 08.06.2012

L'Espagne va très probablement recevoir une aide européenne pour recapitaliser ses banques. Chypre, qui prendra la présidence du Conseil de l’Union européenne le 1er juillet, pourrait bientôt avoir besoin d'un plan de sauvetage. Alors que la crise s'aggrave, les leaders européens sont loin de  trouver les solutions "immédiates" demandées par la BCE et souhaitées également par Washington. Pour la presse européenne, il est temps que l'Allemagne se laisse convaincre.

L'agence de notation Fitch vient de dégrader à nouveau la note de l'Espagne, qui passe de A à BBB. Mais Madrid a d'autres choses à penser. Pour recapitaliser ses banques, écrit Le Figaro, elle aura besoin de 50 à 100 milliards d'euros, et son taux d'emprunt ne cesse de grimper (hier il a atteint un nouveau record: 6%). En même temps, Chypre s'apprête à suivre la Grèce. Pour sauver ses banques, exposées à la crise grecque, Nicosie a déjà emprunté 2,5 milliards d'euro de la Russie fin 2011, mais cela ne suffit pas [Le Nouvel Observateur]. La troisième plus petite économie de la zone euro pourrait donc être le prochain pays à s'adresser au FESF pour ne pas faire faillite.

Dans ce contexte de crise, les médias européens se tournent vers l'Allemagne, accusée d'avoir une position trop rigide et de freiner les négociations à Bruxelles. "La maison de l'Europe brûle", écrit le quotidien économique italien il Sole 24 Ore, "dommage qu'à la tête des pompiers il y ait l'Allemagne, et qu'à la tête de l'Allemagne il y ait Angela Merkel". Le quotidien milanais s'étonne que ça soit à David Cameron, "anglais et conservateur", d’exhorter les 17 de la zone euro à approfondir leur union monétaire. Le Premier ministre britannique, qui rencontre hier Mme Merkel à Berlin, assure pourtant vouloir "protéger" son pays du "supergouvernement" qui pourrait naître dans la zone euro [The Telegraph].

La zone euro pourrait, en effet, évoluer dans ce sens. La chancelière allemande a réclamé hier une "union politique", et elle s'est dite prête à accepter l'idée d'une Europe à deux vitesses si certains pays bloquent. Ce "saut de qualité" de la zone euro pourrait pourtant prendre une dizaine d'années, écrit Le Point. Par contre, pour ce qui concerne les solutions économiques à court terme (entre autres, les eurobonds), Berlin serait moins favorable. Selon un diplomate européen à Berlin, cité par l'hebdomadaire français, le discours de Mme Merkel "est très bien joué", car "[il lui] évite d'apparaître comme la poupée qui dit non". Selon Thomas Fricke, chef économiste du "Financial Times Deutschland", la situation pourrait ne changer qu'après les élections grecques du 17 juin, puisque la chancelière "ne veut surtout pas envoyer le signal que les partis extrêmes dans ce pays ont raison de faire pression sur Berlin" [Le Point].

Les autres titres de la presse en ligne

Elargissement

Tomislav Nikolić, le fort en gueule des Balkans [Presseurop]

Energie, environnement

Non à une nouvelle décharge près de Rome [Euronews]

Etats membres

Vidéo: le porte-parole d'Aube dorée gifle en direct une députée communiste grecque [Slate]

Euro, économie

L'Espagne emprunte plus que prévu, mais plus cher [AFP]

Institutions

Les français, mauvais élèves du Parlement européen [Les Echos]

Libertés, sécurité, justice

Réforme de Schengen : les Etats trouvent un accord [Les Echos]

Marché unique, entreprises

Capsules de café : Nespresso et ECC s'affrontent devant la justice allemande [Le Monde]

Relations extérieures

Viktor Ianoukovitch: "Pour Timochenko, nous réfléchirons" [L'Express]

Société de l'information

La Commission veut créer une signature électronique européenne [Euractiv]

Sport

Foot et politique : à Barcelone, soutenir l’Espanyol " rend fou " [Rue89]

Transports

Marché carbone : sur l'aviation, "l'UE doit revenir en arrière" [Euractiv]

 

Ailleurs en Europe


Presse francophone
Les pays de Schengen garderont la main sur leurs frontières [Tribune de Genève]

Presse anglophone
 Odds of UK vote on EU membership shorten [Irish Times]

Presse germanophone
EU: Schengen: Staaten wollen Grenzkontrollen im Alleingang [Die Zeit]


‎Presse espagnole
 La UE propone controles fronterizos si hay afluencia masiva de inmigrantes  [El Mundo]

Presse italienne
Iniziano gli Europei [il Post]