Derniers articles publiés

Prix Lux 2015 : Mustang sacré

Actualité 02.12.2015

Mustang, Mediterranea et Urok (The Lesson). Comme chaque année, 3 films, 24 langues, 28 pays, pour 1 Prix Lux. Et après le film polonais Ida, primé l'an dernier, c'est la coproduction française, allemande, turque et qatarie Mustang qui a été plébiscitée par le Parlement européen. Un premier long-métrage, réalisé par la Franco-Turque Deniz Gamze Ergüven, entre conte féministe et drame réaliste sur la société patriarcale et conservatrice turque.

Deniz Gamze Ergüven reçoit le Prix Lux 2015

"Le cinéma est l'âme de l'Europe" – Wim Wenders

Comme chaque année à la même période, le Parlement européen a célébré le cinéma en remettant le 24 novembre le Prix Lux, venant récompenser un film ayant une forte dimension sociale et politique et "contribuant à bâtir l'identité européenne".

Créé en 2007 pour soutenir la distribution des œuvres cinématographiques européennes au sein de l'Union, notamment pour mieux concurrencer le succès des productions américaines, le Prix Lux est devenu l'un des principaux temps forts de l'action culturelle européenne. L'Union européenne se veut un "lieu d'équilibre entre la diversité des cultures et des traditions d'une part, et l'identité nationale d'autre part", rappellent ainsi Antonio Tajani et Silvia Costa, respectivement premier vice-président du Parlement européen et présidente de la commission de la Culture et de l'Education de la même institution. Et "prendre parti pour la culture signifie la volonté de préserver cet équilibre compte tenu des tensions identitaires provoquées par la crise économique et sociale qui frappe l'Union européenne", expliquent-ils.

Parmi les dix, puis trois films choisis cette année par le panel de sélection, présidé par l'ancienne eurodéputée Doris Pack et composé de quinze producteurs, distributeurs ou encore directeurs de festivals, les députés européens, réunis en session plénière, ont décidé de primer Mustang, réalisé par la Franco-Turque Deniz Gamze Ergüven. Le film succède ainsi à Ida du Polonais Pawel Pawlikowski, Alabama Monroe, du Belge Felix van Groeningen, ou encore La Petite Venise, de l'Italien Andrea Segre. Et avec les deux autres finalistes de l'édition 2015, Mediterranea et Urok - The Lesson, Mustang aura la possibilité d'être sous-titré et distribué dans l'ensemble des pays de l'Union européenne.

Trois films, trois Europe

En juillet, juste après la sortie du film en France et sa chaleureuse réception lors de sa présentation à la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes, Touteleurope.eu était allé à la rencontre de Deniz Gamze Ergüven. La cinéaste de 37 ans nous expliquait alors qu'elle avait cherché à faire un film sur la liberté et dressant le portrait d'une société turque en pleines contradictions, entre ouverture, modernité et traditions.

Rencontre avec Deniz Gamze Ergüven (12'40)

Lauréat 2015, Mustang aura également été représentatif de la sélection du Prix Lux dans son ensemble, du moins en ce qui concerne la place des femmes, souvent sous-représentées dans le cinéma. Finaliste malheureux, Urok – The Lesson a en effet été co-réalisé par une femme, Kristina Gosheva, et dépeint l'histoire, digne des frères Dardenne, d'une épouse livrée à elle-même alors que son incapable de mari a dépensé toutes les économies du ménage, au point d'être sur le point de voir leur maison saisie. Quelques instants avant la cérémonie du Prix Lux, Touteleurope.eu a eu la chance de s'entretenir avec Petar Valchanov, autre co-cinéaste du film, au sujet du cinéma bulgare et des difficultés, communes à l'Europe, pour financer des projets cinématographiques.

Petar Valchanov présente Urok - The Lesson (2'09)

Enfin, était également présente à Strasbourg pour rencontrer eurodéputés et journalistes, une partie de l'équipe de Mediterranea, film réalisé par l'Italo-Américain Jonas Carpignano et à l'actualité particulièrement brûlante, car retraçant le parcours de deux jeunes Burkinabés passant par l'Algérie et la Libye et bravant la Méditerranée sur un rafiot de fortune pour rejoindre l'Italie. Désarmant de simplicité et de gentillesse, Koudous Seihoun, acteur principal de ce film hautement autobiographique, a également répondu aux questions de Touteleurope.eu.

Koudous Seihon présente Mediterranea (2'18)