Derniers articles publiés

"30 jours pour comprendre l'Europe" : Les Etats membres [n°5]

Actualité 15.06.2018 Jules Lastennet

Vous n'êtes pas spécialiste des questions européennes ? Toute l'Europe vous explique l'essentiel ! Brexit, zone euro, populismes... découvrez ou redécouvrez l'Union européenne avec un article par jour, du lundi au samedi. Aujourd'hui : "les Etats membres".

De gauche à droite : l'Elysée, le Bundestag et le Palazzo Montecitorio

De gauche à droite : l'Elysée, le Bundestag et le Palazzo Montecitorio - Crédits : Rémi Mathis, Wolfgang Pehlemann et LPLT / Wikipedia Commons

L'Union européenne, c'est 28 (pour le moment) Etats membres et autant de systèmes politiques. Chacun a mis en place un régime différent, fruit de son histoire et de sa culture.

Le point commun central aux pays de l'UE ? La démocratie. Appliquer la séparation des pouvoirs, respecter les droits de l'Homme et organiser les élections au suffrage universel sont des conditions indispensables pour faire partie du club.

28 régimes politiques

Mais au-delà de ces règles générales, les Etats sont libres de choisir leur organisation politique. Première différence majeure : 7 pays sont des monarchies (où le souverain ne détient plus aucun pouvoir exécutif) et 21 pays sont des républiques.

Ensuite, le mode d'élection des représentants du peuples. 25 pays votent à la proportionnelle. Cela suppose la coopération entre les partis politiques, souvent nombreux à être représentés au Parlement. Et 3 pays votent au scrutin majoritaire. Dans ce cas, un parti seul est normalement capable de gouverner.

Troisième différence de taille entre les pays européens : la répartition des pouvoirs entre le chef de l'Etat (monarque ou président) et le chef du gouvernement (premier ministre). Dans la grande majorité des pays de l'UE, c'est le Premier ministre qui est le personnage le plus important. La France est l'une des rares exceptions : le président est la figure principale. Lors des réunions des dirigeants de l'UE à Bruxelles, on ne trouve donc que 4 présidents, contre 24 Premiers ministres.

Les régimes politiques européens

28 choix politiques

Les pays européens divergent aussi sur leur couleur politique. Les électeurs ne votent ni en même temps pour choisir leur gouvernement, ni de la même façon. L'alternance politique est la norme en Europe, comme dans les autres démocraties.

Historiquement, deux grandes familles politiques se partagent le pouvoir. La gauche d'abord, connue sous le nom de social-démocratie (le Parti socialiste en France). La droite ensuite, appelée également démocratie chrétienne (la CDU de Merkel en Allemagne). A elles deux, ces tendances dirigent actuellement 18 des 28 pays de l'UE, avec un avantage pour la droite.

A leurs côtés, on trouve une multitude d'autres partis, de l'extrême gauche à l'extrême droite, en passant par les partis écologistes et centristes. Certains occupent d'ailleurs le pouvoir, comme la gauche radicale en Grèce ou la droite ultra conservatrice en Pologne. Plus généralement, beaucoup de pays connaissent un bouleversement de l'ordre politique établi, avec notamment l'apparition de formations populistes.

Outre l'économie ou les questions sociales, l'Europe est l'un des grands points de désaccord entre les partis politiques européens. La volonté de revoir le fonctionnement de l'UE, voire de la quitter comme le Royaume-Uni, anime régulièrement les débats.

La Belgique détient le record du plus grand nombre de jours sans gouvernement : 541. De juin 2010 à décembre 2011, les partis élus lors des élections législatives ne sont pas parvenus à s'entendre pour former un gouvernement.