Dossier spécial L'Europe dans la Présidentielle
Société

Les écarts de salaires entre les femmes et les hommes

Ecarts de salaires (c) Istock

L'écart de rémunération (c’est-à-dire la différence moyenne entre le revenu horaire brut des femmes et celui des hommes dans l’ensemble des secteurs économiques) est 16,3% inférieur à celui des hommes au sein de l’Union européenne en 2015, ce qui représente une progression puisqu'il s'élevait à 16,7% en 2014. Ce taux vient confirmer une légère tendance à la baisse observée ces dernières années, car l'écart de rémunération hommes/femmes culminait à plus de 17% en 2012. Les disparités entre les Etats membres sont cependant prégnantes, puisque l'écart varie de 5,5% à 26,9%.

Pour consulter cette infographie, vous devez installer le logiciel gratuit Adobe Flash Player en cliquant sur le lien ci-dessous.

Get Adobe Flash player

Malgré des améliorations encourageantes, l’écart moyen de rémunération dans l'UE demeure élevé, tout en présentant des variations considérables selon les pays et les secteurs. Il reflète le problème de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée : de nombreuses femmes prennent des congés parentaux et travaillent à temps partiel. L’écart de rémunération dans le secteur privé reste supérieur à 10% dans 25 des 28 pays de l'Union européenne. Les Etats membres au sein desquels l'écart de rémunération est le plus faible sont l'Italie et le Luxembourg (5,5%), la Roumanie (5,8%), la Pologne (7,7%) et la Slovénie (8,1%). A l'inverse les pays dans lesquels l'écart est le plus important sont l'Estonie (26,9%), la République tchèque (22,5%), l'Allemagne (22%), l'Autriche (21,7%) et le Royaume-Uni (20,8%). La France se situe en deçà de la moyenne européenne, avec un écart de rémunération entre les femmes et les hommes de 15,8%.