Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Une nouvelle aide internationale pour la Moldavie, fragilisée par la guerre en Ukraine

Aux côtés d'autres contributeurs, la France a annoncé l'octroi d'une nouvelle aide de 100 millions d'euros à la Moldavie lundi 21 novembre, à l'issue d'une conférence internationale de soutien qui s'est déroulée à l'Elysée. Ce petit pays du sud-est de l'Europe est dans une situation énergétique et économique critique, en raison du conflit qui a éclaté en Ukraine.

La présidente de la République moldave Maia Sandu a déclaré craindre de ne pas "trouver suffisamment de volumes pour chauffer et éclairer nos maisons. Et même si nous y parvenons, les prix sont inabordables pour notre population et notre économie"
La présidente de la République moldave Maia Sandu a déclaré craindre de ne pas “trouver suffisamment de volumes [de combustible] pour chauffer et éclairer nos maisons. Et même si nous y parvenons, les prix sont inabordables pour notre population et notre économie” - Crédits : compte Twitter @sandumaiamd

Rarement la Moldavie, l’un des pays les plus pauvres d’Europe, enclavé entre la Roumanie et l’Ukraine, aura fait l’objet d’une telle attention sur la scène internationale”, souligne Le Monde.

L’Elysée accueillait lundi 21 novembre la troisième conférence ministérielle de la plateforme de soutien à la Moldavie. “Initiée par la France, l’Allemagne et la Roumanie, cette plateforme d’aide a pour objectif un appui économique, politique et énergétique” au pays, détaille La Nouvelle République. Le Point fait savoir que “près de 50 délégations internationales représentant l’Union européenne, les Etats-Unis, le Canada et le Japon ainsi que des organisations internationales et des institutions financières internationales dont le FMI et la Banque mondiale” ont participé à l’événement.

Lors de ce rendez-vous, Paris a annoncé “l’octroi d’une nouvelle tranche de soutien […] de 100 millions d’euros, dont 10 millions seront débloqués d’ici à la fin de l’année, et le reste début 2023″, rapportent Les Echos. “Le montant total des contributions de tous les participants restait [quant à lui] inconnu lundi soir”, note Le Monde. Une somme qui s’ajoutera “aux 600 millions [d’euros] déjà rassemblés lors des deux premières conférences de soutien organisées en Allemagne puis en Roumanie” [RFI].

Situation énergétique critique

Cette aide financière aura pour objectif de soutenir la Moldavie en vue de l’hiver” en matière d’énergie, explique la radio française. Encore “entièrement dépendant du gaz russe” en début d’année, ce voisin de l’Ukraine est actuellement dans “une situation énergétique critique” [La Nouvelle République].

La Moldavie subit de plein fouet les conséquences de la guerre. “Lorsque la Russie bombarde les infrastructures ukrainiennes, l’électricité est coupée en Moldavie”, explique Pierre Haski sur France Inter.

Elle est, en outre, confrontée “à une crise politique et économique exacerbée par la pression énergétique de Moscou”, poursuit le média en ligne. L’inflation y dépasse les 30 % selon la présidente moldave Maia Sandu [RFI]. Par ailleurs, la Moldavie “héberge de loin le plus grand nombre de réfugiés ukrainiens en proportion de sa population : près de 80 000 (et même jusqu’à 400 000 au début de la guerre) pour un pays de 2,7 millions d’habitants, pas plus grand qu’une région française”, notent Les Echos.

Le journal économique explique que “le pays ne tient depuis des années que grâce aux transferts de la diaspora, puisqu’un million de Moldaves sont partis chercher du travail en Europe de l’Ouest”. Selon Les Echos, “un tiers des habitants vivent sous le seuil de pauvreté”. “Un grand nombre de Moldaves n’auront pas la possibilité de payer leurs factures cet hiver sans aide de l’Etat”, a déclaré Maia Sandu, saluant le nouveau geste des Occidentaux [Ouest-France].

A plus court terme, le pays souhaite faire partie de certaines initiatives européennes, “comme l’amélioration de la connectivité de la Moldavie aux réseaux européens de gaz et d’énergie” [Politico].

Candidature à l’UE

Le soutien de la communauté internationale est devenu indispensable pour le pays. Celui-ci s’est notamment vu octroyer le statut de candidat à l’UE par les Vingt-Sept en juin dernier. Et c’est d’ailleurs “aussi pour l’aider à franchir les étapes de cette intégration que ses partenaires européens ont organisé cette conférence”, signale RFI.

Les autorités moldaves savent que le moment est périlleux pour l’avenir du pays” [Le Monde], alors que la population a du mal à voir les bénéfices de cette candidature. “Quand le pays a obtenu le statut de candidat officiel, en juin, l’inflation a grimpé en parallèle de 35 % à cause de la guerre en Ukraine”, rappelle le quotidien.

Du côté européen, la détermination de la présidente moldave fait aussi naître “la conscience aigüe que l’Europe ne peut pas se désintéresser de la vaste redistribution des cartes géopolitiques provoquée par l’invasion russe”, décrypte France Inter. Les participants à la conférence internationale “ont promis de se retrouver en Moldavie l’an prochain” [Le Point].

Les autres sujets du jour

Asile et migration

Chypre

Economie

Espace

Hongrie

Italie

Malte

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Une nouvelle aide internationale pour la Moldavie, fragilisée par la guerre en Ukraine

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide