Derniers articles publiés

Revue de presse : Potentiel veto sur le budget européen, Hollande prend position contre l'euro fort à Strasbourg, l'Irlande reconnaît ses fautes dans l'affaire des "blanchisseries Madeleine"

Revue de presse 06.02.2013

La menace de veto plane sur le budget européenA quelques jours du sommet européen visant à déterminer le futur budget de l'UE (2014-2020), les tensions culminent entre Etats membres et députés européens. David Cameron menace l'Union européenne de poser son veto lors du prochain vote.

Accusant l'UE de "vivre dans un monde parallèle", le Premier ministre britannique insiste sur la nécessité de geler les dépenses de l'UE. Dans cette bataille de rigueur budgétaire, la Grande-Bretagne n'est pas seule. Elle compte parmi ses alliés européens la Suède, les Pays-Bas, le Danemark et surtout l'Allemagne [Euractiv.en].

En réponses aux exigences britanniques de restrictions budgétaires, le Parlement européen se fait le fervent défenseur d'un budget "ambitieux". Forts de leur nouveau pouvoir, les eurodéputés se disent prêts à brandir leur droit de veto si le compromis conclu entre les Etats membres pénalise les politiques européennes [Les Echos]. Selon les diplomates européens, si le sommet se soldait par un nouvel échec, un compromis ne devrait pas voir le jour avant les deux prochaines années du fait des grandes échéances électorales en Europe [The Guardian]. Dans ce cas, l'Union européenne fonctionnerait à partir de 2014 avec un budget identique aux années précédentes.

L'euro fort, un point de tension au sein du couple franco-allemand


Au-dessus de 1,35 dollar, la valeur de l'euro suscite actuellement un débat entre la France et son voisin d'outre-Rhin. Lors de son discours à Strasbourg, le chef de l'Etat français n'a rien caché de ses inquiétudes quant à l'euro fort : " Une zone monétaire doit avoir une politique de change, sinon elle se voit imposer une parité qui ne correspond pas à l'état réel de son économie" [Le Monde]. Si le gouvernement français juge la monnaie européenne surévaluée, son homologue allemand refuse tout affaiblissement de la monnaie unique. Par la voix de son ministre de l'Economie, Philipp Rösler, l'Allemagne prend le contre-pied du président français : "L'objectif doit être de renforcer la compétitivité au lieu d'affaiblir la monnaie" [Latribune.fr].

La politique de change détermine la compétitivité des Etats de la zone euro. La raison pour laquelle François Hollande exprime de si vives inquiétudes, c'est qu'une monnaie unique trop forte porte préjudice aux exportations françaises, creusant ainsi son déficit commercial. Bruno Cavalier, économiste chez Oddo, confirme cette fragilité de la France : "Notre pays est positionné à l'export sur des produits plutôt de moyenne gamme où la dimension du prix joue un grand rôle" [Le Monde].

Mea culpa du gouvernement irlandais aux "Magdalene Sisters"

Tous ceux qui ont vu le film de Peter Mullan, "Magdalene Sisters", se souviennent encore du scandale des "blanchisseries Madeleine". A partir de 1922 et pendant plus de soixante-dix ans, 10 000 jeunes femmes ont subi les pires sévices dans dix couvents catholiques irlandais. Victimes de viols, tombées enceinte hors mariage, atteintes de dysfonctionnements physiques ou de troubles psychologiques, ces femmes ont été exploitées par les religieuses, et certaines en sont mortes. Leur crime : avoir déshonoré leur famille ou la nation. Esclaves dans ses ateliers de blanchisserie, leur calvaire s'est brutalement arrêté en 1996 lorsqu'un promoteur immobilier a fait la macabre découverte de plus de cent dépouilles de blanchisseuses sur le domaine du couvent de Dublin nord [Le Figaro].

Suite au rapport public concluant à l' "implication importante" de l'Etat irlandais dans  l'affaire des "couvents de la Madeleine" ayant entraîné  la mort d'une pensionnaire sur dix, le premier ministre, Enda Kenny, a présenté des excuses aux survivantes de ce terrible drame : "A celles qui sont passées à divers titres par les blanchisseries Madeleine, dans 26% des cas à la suite d'une intervention des services de l'Etat, je dis combien je suis désolé qu'elles aient eu à vivre dans de telles conditions" [NouvelObs]. Pour les associations de victimes, ce mea culpa est loin d'être suffisant. Leur porte-parole, Steven Riordan clame sa version des faits : "La réalité est que nous avons forcé des femmes, au sein de la société irlandaise, à participer à l'esclavage. Ces femmes n'ont jamais obtenu les avantages qu'on leur avait promis en entrant dans ces institutions. Leurs  droits fondamentaux ont été complètement bafoués" [Independent.ie].

A lire sur

 

En visite à Strasbourg, François Hollande propose une nouvelle architecture de l'Europe

Les autres titres de la presse en ligne

Budget

David Cameron veut plus de coupes supplémentaires et menace d’utiliser son veto [Euractiv/en]

Commerce extérieur

L’accord commercial UE-Canada reporté en raison d’un conflit lié à l’agriculture [Euractiv/en]

Construction européenne

Fonds structurels : Laissons Bruxelles gérer nos projets [Presseurop]

Culture

Un Picasso vendu 33,2 millions d’euros à Londres [Euronews]

Etats membres

L'Etat irlandais jugé responsable des "blanchisseries Madeleine" [Le Monde]

Euro, économie

Les investissements internationaux reculent en Europe [Le Monde/AFP]

Libertés, sécurité, justice

Un polémiste critique de l'islam échappe à un attentat au Danemark [Le Monde]

Marché unique, entreprises

Finlande : Un seul mot d’ordre : innovation ! [Presseurop]

Recherche, sciences

Un "homme bionique" exposé au Musée des Sciences de Londres [Le Monde/AFP]

Relations extérieures

La Norvège aidera la France au Mali [Le Figaro]

Santé publique

Santé publique : les leçons du modèle scandinave [Le Monde]

Société

Le baiser à la russe, victime des lois anti-gays... en Russie [Rue89]

Transports

Libéralisation du rail : Bruxelles passe la vitesse supérieure [Touteleurope.eu]

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

EU edges toward Canada free trade deal [EUobserver]

Presse germanophone

Trotz konservativen Widerstands: Unterhaus gibt Homo-Ehe "Ja"-Wort [Spiegel]

Presse espagnole

El mercado floral europeo, pendiente de las elecciones de Kenia [ABC]

Presse italienne

Il Parlamento pendolare che costa milioni all’Europa [La Stampa]


Presse francophone
Les Etats-Unis pressent l'Union européenne d'agir contre le Hezbollah [RTL/Belga]