Derniers articles publiés

Le financement à long terme pour les entreprises, levier fondamental pour la croissance en Europe

Actualité 27.03.2013

C'est une évidence. L'évolution de la crise financière en crise économique majeure est en partie due au manque de liquidité des banques, qui ont drastiquement diminué leurs capacités de financements de projets d'investissement à long terme. Pour tenter de relancer la machine et les investissements entrepreneuriaux, la Commission européenne a publié lundi 25 mars un Livre vert sur le financement à long terme de l'économie européenne.

Une initiative participative innovante

L'institution lance une consultation publique ouverte à tous. Les citoyens européens auront la possibilité, durant trois mois, de proposer des méthodes innovantes afin de diversifier l'offre de financement à long terme de l'économie européenne. Les réponses apportées seront utilisées par la Commission afin de mieux identifier les barrières actuelles existantes aux financements et investissements à long terme, et ce dans le but de les résoudre et de mettre en place des politiques d'incitation efficaces.

Pour contribuer à la consultation publique lancée lundi 25 mars par la Commission, consultez le site de l'organisation et le Livre vert sur le financement à long terme de l'économie européenne, dans lequel vous trouverez des explications et les trente questions posées par l'institution

Sur la plateforme, une trentaine de questions sont proposées aux contributeurs, qui répondent à celle-ci et transmettent leurs commentaires à l'organisation. L'ensemble des contributions seront publiées sur Internet. Les investisseurs institutionnels, et notamment les assureurs et autres fonds de pensions, sont particulièrement appelés à être mis à contribution dans le financement des investissements publics et privés en Europe.

Les investissements de long terme, composante fondamentale pour une croissance durable

Cette problématique du financement à long terme de l'économie est fondamentale pour la Commission, qui estime que ces investissements de longue durée renforcent l'innovation et la compétitivité en Europe, par une augmentation des capacités de production et de la productivité des entreprises du continent.

S'intéressant particulièrement au financement des entreprises directement sur le marché des capitaux, la Commission estime qu'il faut améliorer la transparence de ces marchés et des divers instruments financiers dont les investisseurs peuvent profiter. Dans un contexte de grave crise économique, le manque de confiance envers les marchés financiers, considérés comme trop opaques et peu amènes à financer l'économie réelle, est un des freins principaux à la recherche de financement sur ces marchés, pourtant riches en liquidité. Permettant à la fois aux entreprises d'éliminer les coûts d'intermédiation bancaire et les comportements douteux de certains gestionnaires d'actifs, le financement direct sur les marchés financiers a plus que jamais une occasion de se développer sur un continent où les PME y ont jusqu'alors peu recours.

Les Investissements Directs à l'Etranger (IDE) sont des prises de participation dans le capital d'une entreprise étrangère supérieures à 10% du capital total de cette même structure.  Ils peuvent aussi constituer dans la création d'une filiale à l'étranger.

Du côté de l'offre des capitaux, il s'agit pour la Commission européenne de mieux coordonner les ressources publiques et privées, provenant des administrations, des entreprises, des IDE et surtout des ménages. Traditionnellement en capacité de financement, ces agents économiques ont depuis quatre ans moins tendance à investir dans des projets d'entreprise à long terme. Cette aversion pour le risque doit être rapidement endiguée afin de relancer un cycle d'investissements fondamental pour la croissance de l'ensemble des Etats membres.

Rétablir la stabilité financière et restaurer la confiance dans les marchés financiers afin d'assurer des sources de financement pérennes pour les entreprises, tout en renforçant certains outils tels que la Banque européenne d'investissement et le Fonds européen d'investissement. Ce sont ces objectifs que la Commission ambitionne d'atteindre, avec l'aide de l'ensemble des acteurs institutionnels et individuels européens.