Derniers articles publiés

Alain Juppé : "La révolution écologique, une nécessité"

Actualité 18.10.2010

Le maire de Bordeaux inaugurait, jeudi 14 octobre, le lancement de l'événement Youth on the Move sur la mobilité des jeunes en Europe. Interviewé par Toute l'Europe, Alain Juppé revient alors sur les liens entre sa ville et l'UE et les grands défis de l'Europe dans les prochaines années... dont le défi écologique.

 

 

Voir la vidéo (02'55)

 

 

Touteleurope.eu : Comment vit-on l'Europe à Bordeaux ?

Alain Juppé :
Bordeaux a une tradition d'ouverture, sur le monde en général et l'Europe en particulier. C'est un port, donc tournée vers l'extérieur.

Nous avons d'autres raisons d'être attachés à l'Europe : l'agence Europe Education Formation France, parfois appelée "Agence Erasmus" et située dans les murs de Bordeaux, gère l'ensemble des programmes d'échange entre jeunes étudiants européens.

Bordeaux a également mis en place des jumelages très importants avec des grandes villes européennes comme Münich, Bilbao, Bristol...

Enfin, l'Europe nous a beaucoup aidés dans la rénovation de la ville : la nouvelle maison écocitoyenne a par exemple été financée en grande partie par des fonds européens.

C'est donc un ensemble de raisons qui font que nous nous sentons ici Européens.


Touteleurope.eu : Quels sont les prochains défis de l'Europe ?

A.J. : Le plus grand défi, vient tout simplement du fait que l'équilibre du monde a basculé. Nous avons été, nous Européens, avec les Américains et les Japonais un peu plus tard, le centre du monde
pendant 2 ou 3 siècles.


Mais nous ne sommes plus le centre du monde. De nouvelles puissances ont émergé, comme la Chine, mais aussi l'Inde, le Brésil qui va peut-être devenir la première puissance agricole du monde… l'Afrique va peut-être aussi se réveiller prochainement : elle comptera presque 2 milliards d'habitants en 2050, trois fois plus que l'Europe. Beaucoup de pays africains connaissent aujourd'hui des taux de croissance très élevés : l'Afrique du Sud, le Nigéria, l'Ethiopie.

Il ne faut pas avoir peur de tous ces défis. Je crois qu'ils peuvent être une chance extraordinaire à condition que nous soyons compétitifs, que nous tirions parti de toutes ses nouvelles opportunités. Ce sont des marchés, des possibilités de création d'entreprises qu'il va falloir savoir exploiter. Cela nous oblige à une plus grande ouverture, une plus grande mobilité, une plus grande maîtrise des langues étrangères, qui est parfois un point faible chez nous.


Touteleurope.eu : L'écologie, un enjeu européen ?

A.J. : Parmi tous les grands défis qui nous attendent, il y a aussi la révolution écologique : nous sommes absolument obligés de changer de modèle de développement. Non pas de renoncer à la croissance, mais au gaspillage. S'orienter vers une croissance plus sobre en ressources rares telles que les énergies fossiles, l'eau, les sols…

Et sur ces points, l'Europe doit être en tête. Elle a adopté des programmes très ambitieux, tels que son plan climat-énergie avec les fameux 3 fois 20 : 20% d'énergies renouvelables dans le mix énergétiques de l'Europe, 20% de CO2 en moins, 20% d'efficacité énergétique en plus.

Il va falloir se donner les moyens d'y arriver, et nous n'y sommes peut-être pas tout à fait encore…


En savoir plus

Toute l'Europe lance le Passeport sur la mobilité des apprentis ! - Touteleurope.eu

Androulla Vassiliou : Youth on the Move ! - Touteleurope.eu