Derniers articles publiés

[Revue de presse] Covid-19 : à l'approche de Noël, l'Europe entre prudence et allègement des mesures sanitaires

Revue de presse 25.11.2020

Face à l'amélioration de la situation sanitaire, certains pays européens commencent à envisager un allègement des mesures de confinement à l'approche des fêtes de fin d'année. Une dynamique qui devrait être confortée par les premières campagnes de vaccination prévues pour le début de l'année 2021.

En France, avec l'allègement des mesures de confinement, les magasins pourront rouvrir le 28 novembre

En France, avec l'allègement des mesures de confinement, les magasins pourront rouvrir le 28 novembre - Crédits : legna69 / iStock

"Face à la seconde vague de Covid-19, des signes encourageants ont été enregistrés dans de nombreux pays européens", note Euronews. En France, même si "le nombre de décès dus au Covid-19 a franchi mardi la barre des 50 000 […], avec un total de 50 237 morts dans les hôpitaux et les établissements médico-sociaux" [Le Point], la situation semble s'améliorer. "La décrue de l’épidémie de Covid-19 s’est confirmée ce lundi, avec moins de 5 000 nouveaux cas en 24 heures" [Euronews]. Des chiffres à relativiser néanmoins, car moins des tests sont pratiqués le week-end [L'Obs]. Dans le même temps, l'Espagne a également annoncé une amélioration de sa situation sanitaire, "avec un taux d'incidence qui fléchit vers les 400 cas pour 100 000 habitants" contre 530 cas au début du mois, souligne Le Point.

Cependant, tous les pays européens ne se montrent pas si optimistes. "Le nombre de cas confirmés de contamination au coronavirus en Allemagne a grimpé de 13 554 au cours des dernières 24 heures, selon les données communiquées mardi par l’Institut Robert Koch (RKI)", note Ouest-France. Pas de relâchement des efforts possible aux Pays-Bas non plus, le pays notant une augmentation de son taux de contamination. "Le taux de reproduction du Covid est passé d’une moyenne de 0,89, il y a une semaine, à 1,02 mardi, indique l’institut de santé publique RIVM", [Le Soir].

 Covid-19 : l'Europe confrontée à la deuxième vague

Allègement des mesures de confinement

Face à l'amélioration de la situation sanitaire, certains pays européens ont décidé d'alléger prudemment leurs mesures de confinement. "Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi le retour début décembre, après quatre semaines de reconfinement en Angleterre, à une stratégie locale contre le nouveau coronavirus, musclée et accompagnée d’un programme de dépistage massif", note L'Obs. Une stratégie de déconfinement progressive également suivie de l'autre côté de la Manche. "La France a annoncé mardi [..] un allègement gradué des restrictions instaurées contre le Covid-19, espérant même une levée du confinement le 15 décembre", relate Le Soir.

En Allemagne, la chancelière Angela Merkel a au contraire "plusieurs fois fait part de sa volonté de mettre en place des restrictions plus fortes" face aux résultats timides des mesures mises en place jusqu'à présent [La Dépêche du Midi]. Elle doit néanmoins composer avec les Länder, chargés de la politique sanitaire en Allemagne, dont certains voudraient alléger les restrictions pour les fêtes de fin d'année. Si l'Etat et les Landër doivent trancher sur cette question ce mercredi, "selon les nouveaux plans, les rassemblements privés seraient limités à cinq personnes jusqu’à la période de Noël", rapporte Ouest-France. "De plus, les feux d’artifice seraient interdits sur l’espace public le 31 décembre afin d’éviter le rassemblement d’un grand nombre de personnes", continue le quotidien régional. 

Confinement, couvre-feu, restrictions : que font les pays européens face au rebond de la pandémie de Covid-19 ?

La stratégie de vaccination

Autre volet stratégique de la lutte contre l'épidémie, la préparation d'une campagne de vaccination, alors que la Commission européenne multiplie les signatures de contrat avec les laboratoires pour se procurer un stock de doses suffisant. Dernière annonce en date de la part de l'exécutif européen : la signature "mardi 24 novembre [d']un contrat avec la société américaine Moderna pour fournir jusqu'à 160 millions de doses de vaccin contre le Covid-19", rapporte France 24. "Il s'agit du sixième contrat conclu par l'UE avec un laboratoire pharmaceutique afin de précommander des vaccins. Elle l'a déjà fait avec le suédo-britannique AstraZeneca et l'américain Johnson & Johnson, le duo franco-britannique Sanofi-GSK, le duo américano-germanique Pfizer-BioNTech et l'allemand CureVac", précise L'Express.

"Nous commencerons vraisemblablement dès fin décembre, début janvier sous réserve de validation par les autorités sanitaires par vacciner les personnes fragiles et donc les plus âgées", a annoncé le président français lors de son allocation mardi soir [Le Figaro]. L'Espagne a également affirmé qu'elle "entamerait en janvier une campagne de vaccination, donnant la priorité aux personnes âgées en maison de retraite, très touchées par la pandémie, ainsi que le personnel de ces résidences", fait savoir L'Express.

Vaccin européen contre le Covid-19 où en est-on ?

 

Les autres sujets du jour

Covid-19

Budget

Economie

Social

Relations extérieures

Abonnez-vous gratuitement aux newsletters de Touteleurope.eu !