Logo Toute l'Europe

L'extrême-droite au Parlement européen

Les élections européennes du 25 mai 2014 ont été marquées par une forte poussée de l'extrême droite dans la plupart des Etats membres.

Le parti de Nigel Farage, le Ukip, a remporté une victoire historique avec 26,77% suivi du Parti populaire danois qui a progressé avec 26,6%. En France, le parti de Marine Le Pen, arrivant largement en tête dans le pays avec 24,85%, a obtenu 23 sièges dans l’hémicycle sous l’étiquette des “Non inscrits” . En Autriche, le Parti d’extrême droite FPÖ a également progressé (19,7%).

Seul le parti d’extrême droite aux Pays-Bas, pourtant favori dans les sondages, a enregistré une relative défaite, avec 13,2% des voix. En Grèce, l’Aube dorée est devenu le 3e parti du pays et a obtenu trois sièges d’eurodéputés. L’Espagne, le Portugal et l’Irlande où les partis d’extrême droite restent marginaux n’ont pas été touchés par cette vague populiste d’extrême droite.

Près d’un an après les élections, Marine Le Pen a annoncé la création du groupe “l’Europe des Nations et des Libertés” . Parmi les 34 membres de cette nouvelle formation, figurent les eurodéputés FN, trois eurodéputés du PVV néerlandais, cinq députés de la Ligue du Nord italienne, quatre députés du FPÖ, le Parti de la liberté autrichien, un député du parti séparatiste d’extrême droite belge Vlaams Belang, deux eurodéputés polonais du KNP et la Britannique Janice Atkinson, ex-membre d’Ukip.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur L'extrême-droite au Parlement européen

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide