Derniers articles publiés

Revue de presse : Prévenir plutôt que guérir pour faire face à la crise de la zone euro, selon le Président de la BCE

Revue de presse 17.10.2011

Jean-Claude Trichet, qui préside la Banque Centrale Européenne (BCE) depuis huit ans et s'apprête à quitter son poste fin octobre au profit de l'Italien Mario Draghi, a prononcé hier un discours sur la nécessaire réforme du traité européen afin d'enrayer la crise de la zone euro.

Cette réforme consisterait  à renforcer l'intégration dans la zone euro, par le biais d'une meilleure gouvernance, notamment en matière de politique budgétaire, de surveillance des indicateurs de compétitivité et des déséquilibres internes à la zone euro [L'Express].

M. Trichet a ajouté que l'euro n'est pas "menacé" par la crise de la dette, mais recommande aux Européens d'être "extrêmement vigilants" en matière de finances publiques [Reuters].

"La leçon de la crise, c'est qu'il faut en effet aller plus loin que les recommandations, éventuellement avec (des) sanctions", a-t-il ajouté. Il a plaidé pour une réforme qui rendrait le Conseil européen "capable d'imposer des décisions" à un pays en dérapage "sur la base d'une proposition de la Commission, avec des règles appropriées de majorité" [AFP].

Selon le directeur de la BCE, une telle réforme du traité permettrait "d'empêcher un membre de la zone euro de vagabonder et de créer des problèmes pour tous les autres" comme en témoigne l'expérience menée avec la Grèce [Le Figaro].

Les propos de M. Trichet s'inscrivent dans le sillage de ceux d'Angela Merkel, qui a donné le ton début octobre en affirmant que "réviser les traités européens ne doit pas être un tabou" [AFP].

Le directeur de la BCE a dans son discours annoncé adhérer à une partie du message des "indignés", suite à la journée de mobilisation internationale qui s'est déroulée samedi en Europe et dans le monde. Ce mouvement, débuté en Espagne en mai dernier et aujourd'hui devenu planétaire, proteste contre le pouvoir de la finance et la précarité liée à la crise. Plus de 5 000 "indignés" ont manifesté samedi à Francfort devant la BCE, symbole d'un système financier jugé irresponsable selon eux. Le mouvement a rencontré une forte mobilisation principalement à Lisbonne, Madrid et Rome, où les rues ont été submergées de dizaines de milliers de manifestants.

Les autres titres de la presse en ligne

 

Etats membres

France: Hollande remporte haut la main la primaire socialiste [Euronews]

Euro, économie

Garantir l'Europe, responsabiliser les Etats [Le Monde]

Fiscalité

Oublier la taxe sur les transactions financières [Les Echos]

Recherche, sciences

Galileo: coup d'envoi du rival civil européen du GPS américain [AFP]

Société

"Si l’aide alimentaire disparaît, une détresse beaucoup plus grande se développera" [L'Humanité]

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Romanian judge claims European immunity in jewels-for-verdicts case [EUobserver]

 

Presse germanophone

EU: Politiker fordern Neuordnung der Banken [Focus]

Presse espagnole

 Pero queda Sarkozy [El Pais]


Presse italienne

 Sicurezza sul lavoro La Ue mette in mora l'Italia [La Republicca]