Derniers articles publiés

Malala Yousafzaï récompensée par le Prix Sakharov

Actualité 10.10.2013

La jeune militante pakistanaise Malala Yousafzai s'est vue honorée, jeudi 10 octobre, par le Prix Sakharov du Parlement européen.

Malala Yousafzai prix Sakharov

Le Parlement européen a attribué, ce  jeudi, le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit à la jeune Pakistanaise Malala Yousafzaï. Les présidents des groupes politiques du Parlement ont choisi à l'unanimité d'honorer l’adolescente, cible d'un attentat des talibans pour avoir milité en faveur de l'éducation des filles.

"En décernant le Prix Sakharov à Malala Yousafzaï, le Parlement européen récompense la force incroyable de cette jeune femme", a déclaré Martin Schultz, le président du Parlement européen. "Malala s’est courageusement élevée pour le droit de tous les enfants à bénéficier d'une éducation équitable. Ce droit à l'éducation pour les filles est trop souvent négligé", a-t-il ajouté.

Depuis janvier 2009, la jeune fille alimente un blog publié sur le site de la BBC où elle décrit le climat de peur régnant dans sa vallée où les talibans empêchent les jeunes filles d'aller à l'école. Aujourd'hui âgée de 16 ans, Malala Yousafzai veut consacrer sa vie à ce combat. "Plus tard, je serai une femme politique. Je veux changer l'avenir de mon pays et rendre l'éducation obligatoire", a-t-elle confié, le 7 octobre, à la BBC.

Le prix Sakharov, qui sera remis officiellement le 20 novembre à Strasbourg, gratifie chaque année des défenseurs des droits de l'Homme et des libertés. Edward Snowden, l'auteur des révélations sur le système de surveillance américain à l'origine du scandale Prism, et les prisonniers politiques biélorusses Ales Bialatski, Eduard Lobau et Mykola Statkevich, étaient aussi en lice aux côtés de Malala cette année.

Cette annonce intervient à la veille de celle du prix Nobel de la paix, qui doit être décerné vendredi 11 octobre, et pour lequel la jeune Pakistanaise fait également figure de favorite. Shahidullah Shahid, porte-parole des talibans pakistanais du TTP, a réagi à cette récompense, affirmant que la lauréate "n'a rien fait" pour mériter le prix Sakharov.