Derniers articles publiés

Les dépenses de santé en Europe

Carte et comparatif 21.12.2018

Les dépenses de santé varient très fortement d'un Etat membre de l'Union européenne à l'autre. Quels sont les pays dans lesquels on débourse le plus d'argent en produits et services de soins ?

Les dépenses courantes de santé en Allemagne ont dépassé 350 milliards d’euros en 2016, soit la valeur la plus élevée des États membres de l’Union européenne. La France a, quant à elle, enregistré le deuxième niveau le plus élevé de dépenses courantes de santé (257 milliards d’euros), suivi par le Royaume-Uni (234 milliards d’euros).

Cette année-là, en comparaison du PIB, la France est le pays qui a le plus dépensé dans sa santé (11,5%). Viennent ensuite l'Allemagne (11,1%), la Suède (11%), l'Autriche (10,4%), le Danemark, les Pays-Bas et la Belgique (entre 10 et 10,5%).

A l'inverse, les dépenses de santé ont fluctué entre 6 et 7% dans les pays baltes et en Pologne, et n'ont atteint que 5% du PIB en Roumanie, où la richesse par habitant est l'une des plus faibles d'Europe. Les dépenses courantes de santé ne s'y sont donc élevées qu'à 8,5 milliards d'euros, soit 432 euros par habitant.

Le PIB par habitant des pays de l'UE

Dans les pays de l'Est, hormis la Slovénie, les dépenses de santé par habitant oscillent ainsi entre 430 euros et 1 200 euros par an (République tchèque).  Alors qu'elles atteignent plus de 5 000 euros par tête au Luxembourg, en Suède et au Danemark. En Allemagne, en 2016, elles ont représenté 4 253 euros par habitant, et en France 3 847 euros.

Après correction de ces statistiques en fonction de la situation socio-économique des pays et du prix des produits, les dépenses de santé, exprimée en standards de pouvoir d'achat par habitant, varient d'environ 1 à 4 entre les Etats membres. 

En cas de crise économique, la santé au rabais ?

Alors que les dépenses courantes de santé ont généralement stagné (Espagne, Portugal) ou cru sur le Vieux continent ces dernières années, une courbe inverse est notable en Grèce. Le pays, qui a dû mettre en oeuvre un important programme d'austérité, offre un malheureux exemple de la diminution drastique des dépenses de santé : en 2009, la consommation de biens et services de santé y représentait plus de 22 milliards d'euros (2 025 euros par habitant), tandis qu'en 2016, les dépenses s'étaient contractées à 14,7 milliards d'euros (1 367 euros par habitant).

Définition
Les dépenses de santé quantifient les ressources économiques allouées aux soins de santé (par les ménages et les autres systèmes de financement des soins), à l’exception des dépenses en capital.
Elles concernent principalement les biens et services de santé (médicaments, soins curatifs, préventifs, longue durée, de rééducation, etc.) consommés par les habitants du pays (y compris à l'étranger).