Derniers articles publiés

La richesse des régions dévoilée par Eurostat

Actualité 20.02.2009

Eurostat, l'Office statistique des Communautés européennes, vient de publier ses statistiques sur la richesse des régions d'Europe pour l'année 2006. On y découvre, comme pour le chômage, qu'il existe de grandes disparités entre les 271 régions de l'Union. Un habitant londonien dispose ainsi de 89 300 euros par an, tandis qu'un Bulgare de la région de Severozapaden doit vivre avec 2 300 euros par an, soir près de 40 fois moins !

Avec une moyenne de 23 600 euros par an par habitant, les 271 régions (établies selon la Nomenclature des unités territoriales statistiques, NUTS) de l'UE 27 font montre de disparités importantes en termes de richesse par habitant.

 

Richesse de Londres...

Parmi les régions les plus riches, on trouve ainsi le centre de Londres (Inner London), qui culmine à 336% de la moyenne européenne avec 89 300 euros par an par habitant, ou plutôt 79 400 SPA/hab, le standard de pouvoir d’achat (SPA) étant une monnaie artificielle qui tient compte des écarts entre les niveaux de prix nationaux, qui sert ici à comparer les régions entre elles.

Suivent le Grand-Duché de Luxembourg (267% de la moyenne européenne), Bruxelles (233%) et Hambourg en Allemagne (200%). 41 régions dépassent ainsi le seuil de 125% dont 8 en Allemagne, 6 au Royaume-Uni, 5 aux Pays-Bas, 4 en Autriche, 3 en Espagne et en Italie, 2 en Belgique et en Finlande, et enfin une en République tchèque, au Danemark, en Irlande, en Grèce, en France, en Slovaquie et en Suède, et le Grand-Duché de Luxembourg.

Eurostat précise cependant que les habitants de ces régions ne sauraient constituer cette richesse à eux seuls. Doivent alors être pris en compte les navetteurs, qui effectuent des allers-retours entre leur lieu de travail et leur domicile situé hors de la région considérée.

 

...pauvreté des régions

Enfin, les 20 régions ayant le plus faible PIB par habitant se situent toutes, en 2006, en Bulgarie, en Hongrie, en Pologne et en Roumanie, les niveaux les plus bas étant enregistrés dans les régions du Nord-Est en Roumanie et de Severozapaden en Bulgarie, avec des PIB/hab respectifs de 5 800 SPA/hab (2900 Eur/hab) et 6 000 SPA/hab (2300 Eur/hab), soit pour chacune 25% de la moyenne européenne. Notons toutefois qu'à l'époque, ni Roumanie ni Bulgarie n'avaient intégré l'UE.
 

Ainsi, parmi les 68 régions disposant d’un PIB par habitant inférieur à 75% de la moyenne, 15 régions se situent en Pologne, 7 en Roumanie et en République tchèque, 6 en Bulgarie, en Grèce et en Hongrie, 5 en Italie, 4 en France (toutes étant des départements d'outre-mer) et au Portugal, 3 en Slovaquie, et une région en Espagne et en Slovenie, ainsi que l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie.

 

Sources

Le PIB par habitant variait en 2006 entre 25% de la moyenne de l'UE27 dans la région du Nord-Est en Roumanie et 336% dans celle d'Inner London - Eurostat

 

En savoir plus

Réunion, Guadeloupe, Martinique, Guyane… des taux records de chômage - Touteleurope
L'Europe touchée par la récession en 2009 - Touteleurope