Derniers articles publiés

L'héritage européen de Jacques Delors

Actualité 11.01.2007

L'Europe tragique et magnifique - © Ed. Saint-SimonA l'occasion du dixième anniversaire de sa fondation par Jacques Delors, le "laboratoire d'idées" Notre Europe revient sur ces 10 dernières années d'intégration européenne.

Composé d'extraits d'interventions de l'ancien président de la Commission européenne et de morceaux choisis issus des travaux de Notre Europe, l'ouvrage dresse, sous la plume de nombreuses et prestigieuses signatures, un bilan des principaux enjeux et moments forts de la décennie écoulée (l'élargissement, l'Union économique et monétaire, le débat constitutionnel…) tout en livrant une "vision positive du potentiel de la Grande Europe".

"L'Europe comme facteur de paix" et de reconnaissance mutuelle entre les pays et les peuples

Jacques Delors considère que "c'est notre mission historique que de réunifier l'Europe", et que "le grand idéal de paix (…) reste la pièce centrale de l'édifice européen". Cette conviction inspire la vision d'une future "Grande Europe" à 30. Au sein de ce grand ensemble géopolitique, une "avant-garde" de pays pourrait se constituer en "fédération d'Etats nations" pour aller plus loin sur la voie de l'Europe politique, dans un cadre institutionnel ad hoc.

Pour l'ancien président de la Commision, qui réaffirme son attachement au fonctionnement des institutions européennes, l' "Europe de demain" ne rompra pas avec la méthode communautaire et, notamment, avec le triangle institutionnel Commission-Conseil-Parlement, puisque "seule la primauté du droit et des institutions stables peut garantir la coopération entre les nations et la paix". Le principe de subsidiarité reste également d'une importance décisive, et doit réserver au niveau national "les domaines qui nourrissent la cohésion sociale et le sentiment d'appartenance : l'éducation, la culture, la santé, la sécurité sociale et, quoiqu'on en dise, la politique de l'emploi." Jacques Delors rejette d'ailleurs tout analogie avec les Etats-Unis et suggère que l'on s'entende à voir dans sa "fédération d'Etats nations" une approche "qui permet de (…) rendre responsables ceux qui décident et qui agissent et de bien distinguer entre les niveaux de décision."

Un cadre pour un développement durable et solidaire "contribuant à la maîtrise de la mondialisation"  

Le "nouveau miracle" européen dont Notre Europe souhaite l'avènement naîtra aussi "de la volonté de l'Europe de survivre comme un ensemble géopolitique et économique susceptible de maîtriser, autant que faire se peut, la mondialisation". Notre Europe fait le pari que "si la Grande Europe est en mesure de montrer d'ici 2010 ou 2020 qu'elle constitue un laboratoire pour la mondialisation, elle donnera sans doute des idées à d'autres pour organiser un peu mieux la globalisation."

La réalisation de cet objectif passe notamment par la création d'une nouvelle dialectique, en Europe, entre politique sociale et performance économique : l'Europe ne doit pas mettre à bas son modèle social, mais le réformer et, comme le souhaite Jacques Delors, "concilier les exigences du marché et une forme de régulation économique qui défende les valeurs de l'Etat providence".

Les différents collaborateurs du  think tank souhaitent enfin plus de coordination économique dans le cadre de l'Union économique et monétaire : "j'ai toujours dit, écrit Delors, qu'à côté du Pacte de stabilité, nécessaire dans ses principes, il faut un pacte de coordination des politiques économiques, de façon à ce que l'Union économique et monétaire marche sur ses deux pieds."

"Un projet de société" fondé sur la diversité culturelle

Si elle remporte son pari sur la mondialisation, l'Union européenne pourra proposer "un modèle de coexistence et de responsabilité" exemplaire dans une Europe élargie, avant 2020, aux Balkans et, sans doute, à la Turquie : "est-ce que l'Europe se dépersonnalise par rapport à son projet initial quand elle répond positivement et fortement aux défis qui lui sont lancés ?" demande Jacques Delors. "Ou bien est-elle dans le sens de l'histoire ?"


Notre Europe & Jacques Delors, L'Europe tragique et magnifique, Saint-Simon, 2007