Derniers articles publiés

L'Europe vue par les Européens

Actualité 19.05.2006

Cette étude interroge et compare l’opinion de 5 pays membres de l’Union européenne sur le bilan et l’avenir de la construction européenne, ainsi que sur les valeurs et les compétences de l’Union.

 

Pour un Français sur deux, l’Europe évoque la "liberté de voyager, d'étudier et de travailler partout en Europe" (52%), l’Euro (49%) et la paix (46%). Si les opinions britannique et polonaise semblent suivrent cette tendance, 78% des Allemands et 81% des Espagnols associent principalement l’Europe à l’euro ; viennent ensuite la liberté de voyager, d'étudier et de travailler, et la paix. La diversité culturelle, la démocratie et la prospérité économique sont même citées devant la paix par la plupart des Espagnols.

 

La majorité des personnes interrogées ont le sentiment qu’appartenir à l’Europe les conduit à "être plus ouverts sur l’extérieur" (64% en France). La plupart (42% des Français) considèrent, en revanche, que leur identité et leur culture en sont d’autant plus menacées. Les deux tiers des répondants de la zone euro, y compris la Pologne, ont la sensation de "payer les produits plus cher" (72% en France) ; un sentiment nettement moins présent en Grande-Bretagne (56%). Par ailleurs, seuls 22% des Français estiment que l’appartenance de leur pays à l’Europe leur procure une meilleure qualité de vie. A noter qu’en Espagne, la majorité des répondants jugent l’appartenance de leur pays à l’Europe comme quelque chose de positif, que ce soit en termes de protection, notamment de leur identité et de leur culture, d’ouverture, de sécurité, de puissance ou encore de qualité de vie.

 

Concernant les valeurs qui rassemblent les européens, 44% des Français évoquent le "respect de la personne humaine et de ses droits fondamentaux", 43% l’attachement à la démocratie et à ses valeurs, et 40% l’adhésion à une économie de marché. Les réponses apportées par les Français suivent, à un degré moindre, la tendance observée en Espagne, tandis que les Allemands, les Britanniques et les Polonais mettent davantage l’emphase sur les valeurs économiques.

 

La majorité des Français estiment que les questions relatives à la recherche scientifique (85%), à l’enseignement supérieur et professionnel (54%), à la politique agricole (58%), à l’environnement (67%), à la politique étrangère (68%), à l’immigration (62%) et à la lutte contre le terrorisme (88%) devraient être traitées à l’échelon européen. La sécurité intérieure (66%), la fiscalité (56%), l’éducation scolaire (64%), les "règles concernant la famille et le couple" (64%), la protection sociale (69%) et l’emploi et la lutte contre le chômage (56%) devraient, en revanche, demeurer du ressort des Etats membres.

 

Exception faite de la Grande-Bretagne, un européen sur deux (58%) est favorable à une armée européenne, les Français en tête avec 76%. De même, 52% des européens et 64% des Français sont favorables à la création d’un poste de Ministre des Affaires étrangères européen. L’idée d’élire un "Président de l’Europe" est, en revanche, plus faiblement soutenue, 51% des Français y étant favorables. Enfin, seuls les Britanniques restent majoritairement (58%) contre l’adoption de la monnaie unique par l’ensemble des pays membres de l’Union.

 

L'Europe vue par les Européens

Enquête réalisée pour ARTE, du 24 août au 5 septembre 2005, auprès d'échantillons d’environ 1000 personnes, représentatifs de la population âgée de 18 ans et plus des 5 pays européens concernés par l’étude : Allemagne, Espagne, France, Grande-Bretagne, Pologne. La sélection des répondants s’est effectuée par la méthode des quotas en France (sexe, âge et profession du chef de ménage) et en Espagne (sexe, âge), avec stratification par région et catégorie d'agglomération, et par la méthode aléatoire en Allemagne, Grande-Bretagne et Pologne. Les entretiens se sont déroulés en face-à-face au domicile des personnes, sauf en Espagne où l’entretien téléphonique a été retenu. En France, 1003 individus ont été interrogés.