Logo Toute l'Europe

Grippe aviaire : la Commission propose des mesures «en amont» pour soutenir le marché de la volaille

Le comité de gestion des œufs et de la viande de volaille a approuvé aujourd’hui une proposition de la Commission visant à permettre le cofinancement par le budget de l’Union européenne de mesures de soutien du marché de la volaille affecté par les retombées négatives de la récente crise de la grippe aviaire. La proposition définit le type de mesures pouvant être financées à hauteur de 50 % par l’UE. Elle est axée sur des mesures «en amont», c’est-à-dire celles qui visent à réduire temporairement la production telles que la destruction des œufs à couver. Elle fixe également un plafond de compensation par unité détruite ainsi que le nombre maximal d’unités par État membre et la période couverte par chaque mesure. La Commission ne propose pas le cofinancement de mesures «en aval» telles que l’aide au stockage privé ou la destruction de stocks existants de viande de volaille. Une demande d’aide communautaire en faveur de leur secteur de la volaille a été présentée par 14 États membres. Le coût à charge du budget de l’UE des mesures proposées devrait se situer entre 50 et 65 millions €.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Pour approfondir

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Grippe aviaire : la Commission propose des mesures «en amont» pour soutenir le marché de la volaille

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide