Derniers articles publiés

Une histoire française de la construction européenne

Actualité 09.01.2007

La France au risque de l'Europe - © Armand Colin, 2006 Comment expliquer que la France, pays à l'origine de la construction européenne, qu'elle a largement initiée et orientée, ait fini par rejeter cet héritage en refusant de ratifier le traité constitutionnel ? Pour comprendre cet événement sur lequel on n'a pas fini de réfléchir, un détour par l'histoire n'est pas inutile.

L'ouvrage proposé par Anne Dulphy et Christine Manigand, professeurs d'histoire contemporaine à l'IEP et à l'Ecole polytechnique, se veut la première synthèse historique de "l'approche française" de la construction européenne.

L'ouvrage détaille l'histoire des hommes et femmes politiques français qui ont œuvré au service de la construction européenne, les idées et les politiques soutenues au sein de la Communauté, puis de l'Union, par les dirigeants français successifs, ainsi que les clivages provoqués par la question européenne au sein de la classe politique et de l'opinion du pays.

"Les rapports entre les Français et l'Europe ont bien souvent relevé du domaine passionnel, ou du moins furent empreints de contradictions", estiment les auteurs. En réalité, les Français ont longtemps manifesté une sorte d'indifférence bienveillante à l'égard de la construction européenne, avant de s'emparer du sujet à l'occasion du référendum sur le Traité de Maastricht. Depuis lors, ils n'ont eu de cesse de s'interroger sur  la compatibilité entre le projet européen et le modèle français, un débat qui a culminé au printemps 2005.

La thèse défendue dans ce livre n'est pas nouvelle : depuis les années 50, la France s'est servie de l'Europe comme d'un multiplicateur de sa propre puissance, et c'est d'ailleurs ainsi que les dirigeants l'ont longtemps "vendue" à l'opinion publique. Mais avec l'élargissement, avec les nouvelles réalités de la mondialisation, l'Europe a changé d'échelle et son orientation répond de moins en moins aux attentes des Français. L'Europe est devenue "un problème pour les Français qui l'abordent de désormais de manière défensive".

Bien plus qu'une simple histoire de la politique européenne de la France, "La France au risque de l'Europe" offre un panorama complet des rapports parfois ambigus entre la France, les Français et l'Europe. En embrassant cinquante ans d'une histoire mouvementée, ce livre invite à réfléchir au rôle et au discours de la France dans l'Europe d'aujourd'hui, à l'heure où l'on attend des dirigeants français qu'ils formulent des propositions pour relancer l'intégration européenne.


Anne Dulphy &  Christine Manigand, La France au risque de l'Europe, Armand Colin, 2006