Derniers articles publiés

Turquie : la Présidence finlandaise annule une réunion sur la question chypriote

Actualité 03.11.2006

© Commission européenne - Recep Tayyip Erdogan (Premier ministre turc)Une semaine avant la publication du rapport très attendu de la Commission européenne sur les négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE, la Présidence finlandaise a annulé, jeudi 2 novembre 2006, une réunion organisée ce week-end sur la reconnaissance de Chypre par la Turquie.

Prévue à Helsinski, cette rencontre devait réunir tous les acteurs concernés par ce dossier, parmi lesquels les ministres turc et chypriote des Affaires étrangères.

Un rapport de la Commission européenne qui s'annonce"très critique"

Le rapport qui sera rendu par la Commission européenne le 8 novembre prochain s'annonce d'ores et déjà très critique sur les progrès réalisés par Ankara dans le cadre des négociations d'adhésion.

Outre la liberté d'opinion et le droit pénal, la reconnaissance de la partie grecque de Chypre par la Turquie oppose l'UE et Ankara depuis le début des négociations, lancées le 3 octobre 2005.  

L'UE demande à la Turquie d'ouvrir ses ports aux bateaux et avions chypriotes, une condition essentielle pour la poursuite des négociations d'adhésion. Ankara souhaite, pour sa part, que les 25 fassent davantage d'efforts pour mettre fin à l'isolement des Chypriotes turcs.

Dans un communiqué publié le 2 novembre 2006, le ministère français des Affaires étrangères indique qu'à l'instar de "tous les autres Etats membres, la France attend avec intérêt le rapport de la Commission européenne sur l'élargissement qui sera présenté le 8 novembre" prochain.

"C'est au vu de ce rapport que le Conseil [européen] déterminera l'attitude à adopter", précise le communiqué.

Les autres candidats dans l'attente du rapport de la Commission européenne

Outre la Turquie, deux autres pays sont actuellement candidats à l'adhésion à l'UE : la Croatie et l'ancienne république yougoslave de Macédoine. Quatre pays pays sont actuellement désignés "candidats potentiels" (l'Albanie, la Bosnie-et-Herzégovine, le Monténégro et la Serbie).

Le rapport de la Commission européenne portera également sur les progrès que ces pays ont accomplis. Un autre rapport sera consacré aux progrès réalisés au Kosovo conformément à la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Afin de dessiner un cadre clair pour la politique en matière d'élargissement, la Commission adoptera également un document de stratégie sur la voie à suivre, en particulier un rapport spécial sur la capacité d'absorption de l'Union, conformément à la demande du Conseil européen de juin 2006.

Sources :

Erkki Tuomioja : Les négociations entre l'UE, Chypre et la Turquie continuent - communiqué de presse, 02/11/06 - Présidence finlandaise
Point presse du 02/11/06 – Ministère des Affaires étrangères
Rubrique Elargissement - Europa
Elargissement : Roumanie, Turquie, Croatie… où en sommes-nous ? - Dossier d'actualité - Touteleurope.fr