Derniers articles publiés

S.E.M. Villar y Ortiz de Urbina : "En Espagne, l'attention était plus sur la crise que sur la présidence du Conseil de l'UE"

Actualité 08.07.2010

L'ambassadeur d'Espagne, son Excellence M. Villar y Ortiz de Urbina, revient pour Touteleurope.fr sur la présidence espagnole du Conseil de l'Union européenne. Il s'exprimait au Centre d'Accueil de la Presse Etrangère sur le passage à la présidence belge au sein du trio des présidences du Conseil de l'UE. Une présidence espagnole qui a été très marquée par la crise économique et financière. Au détriment dans les médias de la présidence elle-même.

Touteleurope.fr : En tant qu'ambassadeur d'Espagne, que retiendrez-vous de la présidence ?

S.E.M. Villar y Ortiz de Urbina : Une seule mesure ? Ce n'est pas facile car il y en a eu beaucoup. Ce serait un peu arbitraire. Il faudrait souligner toutes les actions menées dans les différents chapitres.

On peut mettre en avant toutes les actions concernant la pleine application du traité de Lisbonne. Ensuite celles touchant au domaine économique, comme le plan de sauvetage de la Grèce et surtout l'établissement d'un mécanisme de stabilisation financière. Cela a été extrêmement important, car les pays de la zone Euro ont eu beaucoup de problèmes durant cette période.

Le sommet avec l'Amérique latine doit aussi être souligné tant par les accords signés que la réunion réalisée avec les différentes sous-régions ou pays de ce continent. Il y a eu aussi des mesures concrètes dans le domaine de la justice intérieure...

Donc l'établissement d'un mécanisme de stabilisation financière est à mettre en avant, cependant ce serait oublié d'autres mesures moins visibles mais très importantes aussi.


Touteleurope.fr : Comment la population espagnole a-t-elle vécue cette présidence du Conseil de l'Union européenne ?

S.E.M. Villar y Ortiz de Urbina : C'est très difficile à dire. A vrai dire, les médias espagnols se sont plutôt focalisés sur la crise économique et financière. Pour le reste, il n'y a pas eu beaucoup d'informations.

Donc je crois que la population en générale n'a pas été bien informée sur toutes les mesures prises durant ce semestre. Toute l'attention a été concentrée sur les décisions de l'Ecofin et du Conseil européen sur la crise financière et économique.


Touteleurope : Dans le cadre de cette crise, le fait d'avoir la présidence tournante était-il un avantage pour l'Espagne ?

S.E.M. Villar y Ortiz de Urbina : Le fait d'avoir cette présidence n'a pas été un avantage, mais nous avons tout fait pour prendre des mesures importantes concernant tous les pays de l'Union européenne.

Au final, je crois que nous les aurions prises avec une autre présidence. Cependant il ne faut pas oublier le rôle très important joué par la ministre espagnole qui a présidé l'Ecofin durant ce semestre. Mais tout comme le rôle de la ministre française Christine Lagarde ou du ministre belge qui ont été déterminants.


 

En savoir plus

Présidence espagnole du Conseil de l'Union européenne (janvier - juin 2010) - Touteleurope

Ana Mar Fernández : "La Présidence espagnole est passée pratiquement inaperçue en Espagne" - Touteleurope

L'Europe dit 'au revoir' à l'Espagne...

Le site de la présidence espagnole du Conseil de l'Union européenne

Le site du CAPE