Derniers articles publiés

Message de Madame Ferrero-Waldner à l'occasion de la Journée internationale des populations autochtones du monde

Actualité 08.08.2007

Le commissaire européen en charge des relations extérieures et de la politique de voisinage, Madame Ferrero-Waldner, s'est exprimée à l'occasion de la célébration demain de la Journée internationale des populations autochtones du monde.

"Demain marquera la Journée internationale des populations autochtones. Cette date importante est pour nous l'occasion de célébrer l'énorme diversité et la richesse culturelle des populations indigènes dans toutes les parties du monde.

Pour ces populations dont les liens avec la terre et les éléments naturels font à ce point partie intégrante de leur identité, les changements climatiques posent une menace particulière. L'augmentation du niveau des mers, la disparition des glaciers et la désertification de régions autrefois riches en ressources et fertiles menacent leur survie même, en tant qu'individus et en tant que peuples. L'Union européenne est à l'avant des efforts déployés dans le monde pour relever le défi de l'adaptation par une utilisation plus responsable de l'énergie, par l'amélioration de l'éducation et de la prise de conscience et par la promotion des engagements internationaux visant à enrayer les changements climatiques.
En avançant dans cette voie, nous veillerons à honorer nos engagements afin de protéger les écosystèmes naturels, tels que les forêts tropicales, et les populations traditionnelles de ces habitats, et en particulier leur sécurité alimentaire et leurs traditions.

En 2003, l'Instance permanente sur les questions autochtones des Nations Unies a publié un certain nombre de recommandations qui ont défini les grands domaines de préoccupation dans la situation des populations autochtones dans le monde d'aujourd'hui. Une des revendications clef de l'Instance permanente consiste dans l'adoptation rapide de la déclaration universelle sur les droits des populations autochtones. J'espère que les obstacles qui subsistent dans ce processus seront rapidement levés afin que nous puissions célébrer son adoption par l'assemblée générale des Nations Unies dans un proche avenir.
Au nom de la Commission européenne, je réaffirme notre engagement ferme de soutenir les populations autochtone partout dans le monde."