Derniers articles publiés

Les jeunes et les questions internationales dans l’élection présidentielle

Actualité 05.04.2007

Le mot "mondialisation" suscite plus de crainte (52 %) que d’espoir (27 %) chez les 18-35 ans. Ce sentiment est beaucoup plus affirmé chez les jeunes proches de la gauche que chez les partisans de droite.

Au contraire, le terme "Union européenne" inspire espoir à une nette majorité (55 %) de jeunes, un quart d’entre eux (27 %) déclarant percevoir l’Union européenne avec crainte. Les jeunes proches de la gauche comme de la droite parlementaire considèrent l’Union européenne avec plus d’espoir que la moyenne des 18-35 ans.

Invités à choisir, parmi 4 noms, celui du candidat à l’élection présidentielle leur paraissant "le plus à même de relancer la construction européenne", les jeunes ne départagent pas nettement les 3 candidats favoris des sondages, Nicolas Sarkozy (29 %), Ségolène Royal (27 %) et François Bayrou (24 %). Le nom de Jean-Marie Le Pen n’est cité que par 3 % des personnes interrogées.

Baromètre IPSOS - Choc hebdo - vague 5

Sondage IPSOS pour Choc hebdo réalisé par téléphone du 27 au 31 mars 2007. Echantillon de 656 personnes âgées de 18 à 35 ans issues d’un échantillon national représentatif de 2044 personnes, constitué d’après la méthode des quotas : sexe, âge, profession du chef de famille, catégorie d’agglomération et région.