Derniers articles publiés

Les chercheurs européens appellent à un recours plus large aux écotechnologies existantes pour lutter contre le réchauffement climatique

Actualité 15.11.2006

Les protocoles internationaux et les législations nationales en vigueur visant à réduire la pollution atmosphérique doivent aller plus loin pour éviter que le climat et l’environnement ne continuent à se dégrader du fait de trop fortes concentrations d’ozone. Dans l’attente de ces changements, une meilleure utilisation des technologies existantes peut contribuer à réduire l’effet de ces émissions et ramener dans la plupart des régions du monde les niveaux d’ozone à des niveaux conformes aux normes en vigueur.

Les effets néfastes de l’ozone sur la santé humaine, les écosystèmes et le réchauffement climatique en seraient atténués. C’est ce qui ressort d’études scientifiques réalisées par des chercheurs de la Commission européenne et du réseau de scientifiques ACCENT financé par l’UE.