Derniers articles publiés

L'Europe et vous : La Commission lance le "mois européen du cerveau"

Actualité 02.05.2013

Chaque semaine, Touteleurope.eu fait le point sur ce que l'Union européenne fait pour vous, pour vos droits, votre santé, votre vie quotidienne. Mardi, la Commission européenne a officiellement ouvert le "mois européen du cerveau". En mai, les chercheurs et membres de la société civile sont amenés à se pencher sur le problème des maladies neurologiques et dégénératives du cerveau, qui touchent durement une population européenne vieillissante. 

Le cerveau, un organe insondable ?

Cela est bien connu : nous n'utilisons que 10% des capacités de notre cerveau. Mais les chercheurs peuvent-ils se targuer d'en savoir plus sur le contenu et l'état de santé de notre boîte crânienne ? C'est ce que la Commission européenne tentera de savoir et d'approfondir ce mois-ci. En mai, l'institution lance de nombreuses actions, dans près d'une vingtaine de pays européens, afin de sensibiliser les populations et surtout la communauté scientifique sur le fléau que constituent les maladies dégénératives du cerveau.

L'UE investit déjà le champ de la recherche sur le cerveau. Entre 2007 et 2013, elle a engagé près d'1,9 milliard d'euros dans la recherche et l'innovation neurologique, qui ont financé plus de 1200 projets. Parmi eux, le projet "Plasticise" a fait des découvertes très intéressantes sur le traitement de la maladie d'Alzheimer, et notamment les possibilités de restaurer des connexions nerveuses affectées. Le projet "Interstress" a de son côté développé une application à destination des travailleurs souffrant de stress psychologique récurrent et incontrôlable.

L'enjeu est important : la commissaire européenne chargée de la Recherche, Máire Geoghegan-Quinn, évalue à 1,5 million d'euros le coût par minute des traitements et du soin de personnes souffrant de ces maladies graves au sein de l'UE. Par cette campagne européenne, il s'agit de mettre un focus sur ces maux bien connus (Alzheimer, Parkinson, schizophrénie…) et de développer le financement des recherches en neurologie. Face à l'ampleur du problème, qui pourrait toucher près de 14 millions d'Européens à l'horizon 2040 dans le cas de la maladie d'Alzheimer, la recherche de soins plus efficaces et moins coûteux constitue un des points essentiels sur lequel devrait insister la Commission européenne.

Pour lancer officiellement ce "mois européen du cerveau", l'institution a débloqué mardi le financement de vingt nouveaux projets de recherche internationaux, à hauteur de 150 millions d'euros. Gardés secret jusqu'à leur lancement prévu à l'été, la Commission précise cependant que ces projets vont tenter de trouver des innovations dans le domaine des traumatismes cérébraux, des troubles mentaux ou encore de l'épilepsie.

En parallèle, l'Union européenne organise deux conférences, à Bruxelles et Dublin, afin d'évoquer les réussites des différents programmes européens de recherche, ainsi que les perspectives futures dans ce domaine. Vous pouvez également proposer votre événement en lien avec ce mois spécial, directement sur le site de la Commission européenne. Celui-ci pourra être ajouté à la liste déjà longue des conférences et ateliers organisés tout au long du mois de mai, par des scientifiques et des membres de la société civile.

En savoir plus

Questions and Answers on 'European Month of the Brain' – Commission européenne/en