Derniers articles publiés

Il y a 60 ans, l'Europe "ressuscitait"

Actualité 11.08.2009

"Et c'est dans cette pensée que je vous dis : que l'Europe ressuscite". Cette déclaration prononcée par Winston Churchill à l'occasion de l'ouverture de la première session de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe, il y a 60 ans, rappelle l'une des origines de la création de cette institution supranationale : deux guerres mondiales qui ont conduit les pays du Vieux continent à la faillite morale et au "suicide collectif".  

"Défendre les deux plus grandes acquisitions de la civilisation humaine: la liberté et le droit"

Il fallait une grande initiative pour redonner du sens à la civilisation européenne. La création du Conseil de l'Europe fut l'une des réponses des dirigeants de l'époque, encore traumatisés par les ravages meurtriers de ces conflits.

C'est à Strasbourg, ville symbole de la réconciliation franco-allemande, que les cent membres des parlements de douze pays européens se sont réunis, le 10 août 1949, pour la toute première réunion de "l'Assemblée consultative" du Conseil de l'Europe. Comme le rappelle le site de l'institution, c'est au cours des premières dix-huit séances, tenues tout au long d'un mois qui a marqué l'Histoire, que ces responsables politiques "ont discuté des modalités de réconciliation et de reconstruction d'une Europe tout juste sortie de la guerre et déjà faisant face à une nouveau conflit" divisant le continent, la Guerre Froide.

Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH)

Sa mission est de veiller au respect de la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales. La Cour est compétente lorsqu’un État membre du Conseil de l'Europe, qui a ratifié la Convention et ses Protocoles additionnels (État partie), ne respecte pas les droits et les libertés qui y sont reconnus.
Ils ont alors lancé "l'étonnant concept universel d'une Cour destinée à protéger les droits de l'homme" et ont donné aux citoyens de l'Europe - pour la première fois - une seule voix dans les grands sujets qui les concernaient. Depuis, la Cour Européenne des Droits de l'Homme est devenue un des garde-fous les plus vigilants de la démocratie et de l'Etat de droit avec l'élaboration et la construction d'une jurisprudence audacieuse qui fait autorité au sein des Etats membres.

Un discours historique prononcé par Edouard Herriot - l'ancien président français du Conseil et ancien ministre des affaires étrangères -  a résonné ce jour-là dans l'amphithéâtre principal de l'Université de Strasbourg. Cet Européen convaincu a résumé en quelques mots la raison d'être de cette institution : "Nous voulons simplement nous associer pour défendre les deux plus grandes acquisitions de la civilisation humaine: la liberté et le droit."


En savoir plus

Le Conseil de l'Europe - Touteleurope.fr
Conseil européen, Conseil de l'UE, Conseil de l'Europe : Comment les distinguer ? - Touteleurope.fr
Le site institutionnel du Conseil de l'Europe - Conseil de l'Europe