Derniers articles publiés

Citoyenneté européenne : votre vision, vos propositions

Actualité 15.12.2008

Entre septembre et novembre 2008, Touteleurope.fr vous a proposé de partager votre conception de la citoyenneté européenne en répondant à un questionnaire en ligne. Découvrez aujourd'hui les résultats de cette enquête à laquelle ont répondu près de 800 internautes. Retrouvez aussi une sélection de propositions destinées à mieux vivre sa citoyenneté européenne !

 

Une citoyenneté qui ne remet pas en cause l'appartenance nationale

Tous les résultats

Consulter l'ensemble des résultats de l'enquête : résultats statistiques et commentaires des participants



Voir les résultats

60 % des participants se sentent à la fois européens et citoyens de l'Etat dont ils sont ressortissants. Pour la moitié d'entre eux, ce ne serait pas une bonne chose que la citoyenneté européenne remplace un jour la citoyenneté nationale. La citoyenneté européenne est donc vécue par la majorité pour ce qu'elle est vraiment au regard des traités : une citoyenneté de complément, non de remplacement, comme l'exprime cet internaute :

 
"Restons réaliste, l´Europe est et sera une communauté des nations, les gouvernements de chaque pays auront toujours un rôle majeur à jouer. L´important est d´instaurer une double nationalité. La citoyenneté européenne ne contredit pas la citoyenneté nationale, elle la complète, c´est ce qui importe"


Pour les personnes interrogées, le sentiment d'appartenance à une communauté européenne est davantage fondé sur les intérêts politiques et économiques que sur un patrimoine commun. La citoyenneté européenne se vit pour eux davantage au présent et au futur :

"Malgré la tentation de cocher toutes les propositions précédentes, je privilégie l'avenir politique commun, car nous avons encore dans ce domaine presque tout à entreprendre. La première phase de la construction européenne a été économique sur la base d'accords entre états. Il faut lui donner maintenant une véritable dimension politique avec une participation des citoyens"


Pour autant, la mémoire reste un ferment essentiel du sentiment européen aux yeux des participants. La paix entre les Etats membres est de loin le motif de fierté européenne le plus souvent invoqué (67 % des participants), devant l'euro (37 %) et le programme Erasmus (27 %).

Du côté des droits liés à la citoyenneté, celui de circuler librement au sein de l'UE est plébiscité par 75 % des participants. Etrangement, le droit de vote et d'éligibilité au Parlement est considéré comme le plus important par seulement 6 % des internautes… derrière le droit de contacter les institutions européennes ! L'Europe serait-elle davantage synonyme de bougisme que de civisme ?

Pas si sûr : voter lors des élections européennes est pour les lecteurs de Touteleurope le meilleur moyen de vivre sa citoyenneté européenne. 85 % d'entre eux affirment leur intention de participer aux élections européennes de juin 2009, une proportion bien supérieure aux résultats régulièrement enregistrés dans les sondages d'opinion.  

Un besoin d'information et de communication


Pour les participants, la valorisation de la citoyenneté européenne passe par davantage d'efforts en matière d'information et de communication. Ainsi, pour 47 % des personnes interrogées, il faudrait davantage informer sur le rôle des députés européens pour favoriser la participation aux prochaines élections européennes. Par exemple :

"En favorisant les échanges entre les députés et les citoyens européens (débats, ...) En favorisant la visibilité des actions et des pouvoirs des députés européens Mais surtout pas en impliquant les hommes politiques ou les partis politiques nationaux (voir l'échec du référendum en 2004, principalement dû à l'incapacité de ces acteurs à expliquer l'UE aux citoyens)"

 

"Que les médias, (l'ignoble et franchouillarde) TF1 en tête traitent bien davantage de sujets européens et sortent du cadre étriqué des relations franco-françaises."


Juste derrière cette mesure, les participants préconisent à 41 % l'organisation d'émissions télévisées sur l’Union européenne à des heures de grande écoute. Certains internautes ont même une vision assez claire du déroulement de ces émissions :

"Il faudrait organiser ces émissions un peu sous la forme de Questions pour un champion avec des questions portant sur les apports de l'Europe dans la vie quotidienne des citoyens français et européens"

 

"L'émission devrait avoir lieu à 21h dans plusieurs pays européens en simultané ou en direct de Bruxelles avec quelques personnalités européennes représentatives de la politique, de la culture, du sport... avec différents thèmes de discussion et des questions des auditeurs des différents pays participant à l'émission"

 

Le droit d'initiative citoyenne : une bonne mesure, mais…

Avenir de l'UE : les citoyens européens ont la parole

Touteleurope.fr s'est associé à un large réseau de partenaires européens pour mettre en oeuvre une consultation en ligne adressée à tous les citoyens européens. 27 pays, 27 sites, un même débat : que peut faire l'Europe pour améliorer notre avenir économique et social à l'heure de la mondialisation ?



Accéder au site français

Si le Traité de Lisbonne entre en vigueur, un million de citoyens européens pourront inviter la Commission européenne à présenter une proposition dans les domaines de compétence de l'Union. Une mesure saluée par la plupart des participants (dont beaucoup soulignent les potentialités d'Internet en matière de mobilisation civique), qui expriment cependant quelques doutes sur son impact concret :  

"A l'ère des grands forums sur Internet, on pourrait essayer de recueillir le nombre de signatures nécessaire, mais encore faut-il que les citoyens soient suffisamment éduqués et intéressés par l'Europe"

 

"L'usage de ce droit de pétition sera essentiellement mené par des lobbys qui connaissent parfaitement la machinerie bruxelloise. Ce droit leur permettra de consolider "démocratiquement" leur influence. Mais je crains que cela ne permette pas de pallier au défaut d'implication des citoyens lambda..."

 

 

 

Vos trois priorités pour renforcer la citoyenneté européenne


Que faire pour renforcer la citoyenneté européenne ? Pour un grand nombre de participants (35 %), il faudrait avant tout permettre à tous les jeunes de bénéficier d'une expérience de mobilité européenne. Certains préconisent à ce sujet des mesures ambitieuses, telles que :

"Prévoir, de manière obligatoire, un tour européen pendant la scolarité. 1 an où les étudiants vont passer quelques semaines dans au moins 10 à 15 pays de l'Union"


Deuxième piste, mise en avant par 31 % des personnes interrogées : instaurer l'élection directe d'un "Président de l'Union européenne".

"Pour arrêter le problème des référendums et vraiment avancer avec l'Europe c'est essentiel. Il faut un visage, un programme concret pour réconcilier les citoyens avec les instances Européens. Je crains si non que le vote des élections Européens tourne encore une fois au vote sanction contre les gouvernements nationaux et pas à une vote pour une vrai politique Européen"


Enfin, troisième idée privilégiée par les internautes (27 %) : améliorer la place des questions européennes dans les médias, une préoccupation qui revient constamment dans les résultats de cette enquête. Comment faire pour y répondre ? Un internaute caustique nous suggère la piste suivante :

"Je n'en ai aucune idée mais le peuple boit la télé. Il suffit de lui montrer l'Europe et il sera l'Europe. Le plus habile utilisateur de cette technique est Nicolas Sarkozy, demandez lui à lui comment il faut faire"

 

 

En savoir plus

 

Résultats complets de l'enquête - Touteleurope