Derniers articles publiés

Un attentat terroriste déjoué en Belgique

Revue de presse 16.01.2015

Deux présumés terroristes ont été tués, hier en Belgique. Un autre a été intercepté, selon le parquet fédéral belge. L'opération antiterroriste fait suite à des mois d'enquête selon le Premier ministre, Charles Michel. Plusieurs foyers de radicalisation islamique existeraient dans le royaume.

Charles Michel

"Les services antiterroristes ont décidé d'intervenir à Verviers après avoir intercepté des informations évoquant l'imminence d'un attentat", explique Le Monde. Aucun témoin ni policier n'a été blessé lors de l'intervention à Verviers, à l'est de la Belgique. "Une dizaine d'autres opérations policières ont été menées simultanément dans la région de Bruxelles (…) pour ce qui apparaît clairement comme une tentative de démantèlement d'un vaste réseau islamiste", affirme le site du quotidien. Le Monde précise que "la tension est d'autant plus vive dans le royaume que des menaces ont été proférées jeudi par des combattants sur le Web, dont de jeunes Flamands, qui évoquaient de futurs attentats contre la France, la Belgique, l'Allemagne et la Suisse".

La radio belge RTL explique qu"'il existe certains foyers de radicalisation islamique en Belgique, et notamment à Verviers. Depuis plus de 20 ans, le nom de la ville apparait dans plusieurs enquêtes sur le terrorisme international". Le Premier ministre, Charles Michel, a déclaré que l'intervention "démontre la détermination du gouvernement belge à combattre ceux qui veulent semer la terreur. La peur doit changer de camp". RTL précise que les trois présumés terroristes, "âgés d'une vingtaine d'années, ont peut-être été encouragés par l'ancien imam de Verviers, réputé pour ses prêches extrémistes" et "mis à la porte de la mosquée somalienne, en juillet dernier".

La Belgique ferait face à une montée de radicalisation islamique sur son sol. "En mai dernier, le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné à des peines allant jusqu'à 20 ans de prison, quinze hommes et quatre femmes ; les uns étaient partis combattre aux côtés des islamistes shebab somaliens, les autres avaient tenté de rejoindre la Somalie ou la Syrie", rapportent Les Échos. Pour l’heure, aucun lien entre le projet d'attentat de Verviers et les attentats de Paris n’a été établi. Toutefois, "la justice et les services français du contre-terrorisme s'intéressent aux liens qui existent entre les filières djihadistes française et belge". "En France, douze personnes ont été interpellées dans la nuit en région parisienne dans l’enquête sur les attentats de la semaine dernière à Paris tandis qu'une dizaine de perquisitions ont été effectuées vendredi matin à Berlin au sein de la 'mouvance islamiste'", poursuivent Les Échos.

Pour Les Échos, la Belgique "a déjà payé un lourd tribut avec l'attentat contre le musée juif de Bruxelles en mai dernier. Le Royaume est également le pays européen ayant le plus de jeunes partis en Syrie et en Irak en valeur relative, si l'on rapporte ce nombre à la population totale du pays". La radio belge RTL ajoute que "la cellule belge de lutte contre le blanchiment a transmis au parquet l'année dernière un nombre record de dossiers concernant le financement du terrorisme. Il s'agirait de 36 dossiers, portant sur un total de 6,8 millions d'euros".

Les autres sujets du jour

Asile, migrations, Schengen